Capture d’écran 2013-11-13 à 18.51.24

Pierre Laurent (PCF) ne voulait pas rencontrer Collomb

Le secrétaire national du PCF ne souhaite pas accorder une audience au maire de Lyon, comme celui-ci le lui demande. Gérard Collomb veut faire pression sur les communistes pour qu'ils ne composent pas une liste autonome de Front de Gauche.

Une collaboratrice du secrétaire national du PCF réagit à notre article de ce week-end (lire ici). Oui, le maire de Lyon a bien souhaité prendre rendez-vous avec lui. Non le communiste n'a pas donné suite. Il sait le message que le Lyonnais veut lui délivrer : si les communistes ne font pas liste commune avec lui à Lyon, les socialistes feront montre d'une même fièvre émancipatrice à Vénissieux, Pierre-Bénite, Givors et Vaulx-en-Velin, selon un principe de réciprocité.

Pierre Laurent n'entend pas s'assoir sur le vote des camarades. Invité de France Inter mardi, il a même assuré que le vote des militants "s'appliquerait" à Lyon, et qu'en conséquence "il y aura des listes Front de Gauche". L'entourage de Gérard Collomb ironise sur notre information qui faisait état d'un possible aparté mardi entre les deux hommes au Sénat. "C'est un gag. Gérard Collomb est à Lyon ce mardi et Pierre Laurent à Bruxelles", s'esclaffe une collaboratrice du maire de Lyon. "Aucune date n'était prévue, mais la demande a bien été faite", confirme pourtant l'entourage du premier des communistes.

Rien ne dit que cette rencontre n'aura pas lieu dans les semaines à venir. En attendant, les élus communistes favorables à un accord avec le PS ne désarment pas, et vont appeler, dans les heures à venir, à "une large rassemblement" autour de Gérard Collomb.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut