Site minier en Guyane française © JODY AMIET / AFP)

Montagne d'Or en Guyane : un député LREM du Rhône se prononce contre

Hubert Julien-Laferrière, le député LREM de la 1re circonscription du Rhône s'est prononcé contre le projet de Montagne d'or en Guyane.

Auditionné par François de Rugy, le ministre de la transition écologique et solidaire sur le projet de Montagne d'or en Guyane, Hubert Julien-Laferrière s'est prononcé contre cette mine d'or. “La forêt guyanaise est grande, mais 575 hectares de forêt primaire déforestées, 127 des espèces protégées affectées, 50 000 tonnes de cyanures utilisés, ça pose question de la compatibilité avec nos objectifs de biodiversité”, a-t-il déclaré.

Selon le député du Rhône, ce projet pose surtout la question de la balance entre “dégâts environnementaux et un impact économique qui paraît faible”. “Tout le monde connaît les études qui montrent que l’impact économique sur le territoire guyanais va être faible parce qu’il faudra du personnel très qualifié qui ne viendra probablement pas de Guyane selon ces études. 2 % des 3 milliards d’euros de gain attendus iraient en taxe locale”, a précisé le conseiller municipal de Lyon.

Lui voit l'avenir de la Guyane passer plutôt par “le développement des filières locales qui permettent une croissance durable et bénéficient à l’emploi local”. “Quand je me suis rendu sur place, on m’a dit que pour lutter contre l’orpaillage illégal, il fait développer ce projet, mais on ne m’a pas expliqué en quoi ce projet allait empêcher l’orpaillage illégal”, a-t-il conclu. Le projet de Montagne d'or prévoit de créer la plus grande mine jamais envisagée en France. Elle s'étendrait sur 800 hectares dans la jungle amazonienne. En tout, 85 tonnes d'or pourraient être extraites en douze ans en utilisant 57 000 tonnes d’explosifs et 46 500 tonnes de cyanure.  Un projet récemment critiqué par l’Organisation des Nations unies (ONU) qui a “sommé” la France de revoir sa politique de consultation des populations autochtones

à lire également
Fabrice Luchini en tournage à Lyon, en août 2018 © DR
Un maire de Lyon usé après des années de pouvoir. Une jeune étudiante venue lui redonner des idées. Deux rôles campés par Fabrice Luchini et Anaïs Demoustier dans le film Alice et le maire. Un long-métrage, qui sortira sur grand écran le 2 octobre prochain en pleine campagne des municipales, et qui n’avait pas franchement fait rire Gérard Collomb lors de son tournage à Lyon durant l’été 2018.
1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - 24 janvier 2019

    Mais... a-t-il réellement dit qu'il était "contre" ???
    Il émet des doutes, mais s'est-il réellement opposé ?
    .
    On peut en douter lorsqu'on lit cette phrase :
    Selon le député du Rhône, ce projet pose surtout la question de la balance entre “dégâts environnementaux et un impact économique qui paraît faible”.
    .
    Autrement dit, s'il y a la balance :
    "on détruit l'environnement mais ça a un impact économique très positif",
    ce député LREM sera-t-il toujours "opposé" à un tel projet ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut