MERCIER
© Tim Douet

Michel Mercier quittera le département le 28 octobre

Le départ de Michel Mercier du conseil général se précise. Ce mardi, Lyon Capitale révélait qu’il se portait candidat aux sénatoriales du 27 septembre et qu’il devrait donc, rattrapé par le cumul des mandats, démissionner du conseil général. Aujourd’hui, la date de sa dernière séance se précise : le 28 octobre.

Comme Lyon Capitale le révélait, mardi, Michel Mercier est sur le départ du conseil général. Il devrait être candidat UDI aux sénatoriales. S'il est élu, il sera alors limité par le non-cumul des mandats et devrait abandonner le siège de conseiller général qu'il occupe, sans discontinuer, depuis 1978. Il devrait tirer sa révérence le 28 octobre 2014. Les conseillers généraux viennent en effet de recevoir un planning des futures séances de l'assemblée départementale et le prochain rendez-vous est fixé fin octobre. Le 28 exactement, soit quelques heures à peine avant que Michel Mercier ne soit rattrapé par le cumul des mandats.

“Il devrait y avoir des délibérations importantes”

"À minuit, il ne pourra plus être conseiller général, sénateur et maire. C'est une première de voir une séance programmée un mardi, note Christophe Guilloteau, député et conseiller général UMP. Ce sera sa dernière séance et il se murmure qu'il va en profiter pour solder son héritage. Il devrait y avoir des délibérations importantes."

L'ordre du jour de cette séance, qui devrait virer aux adieux larmoyants (comme lors de la session actant sa démission de la présidence du département, il y a quelques mois), n'a pas encore été communiqué aux élus. Mais le programme pourrait être dense avec, à quelques semaines de la création de la métropole, des arbitrages financiers, en particulier sur le musée des Confluences, qui seront scrutés par les conseillers généraux comme par les élus du Grand Lyon.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut