Ménard réussirait une percée mais ne gagnerait pas Béziers

Le fondateur de Reporters sans frontières, soutenu par le FN, obtiendrait 35 % des voix au premier tour des municipales à Béziers, à un point derrière la liste UMP, selon un sondage Ifop/Sud Radio.

Le fondateur de Reporters sans frontières, à la tête de liste composite soutenue par le FN, obtiendrait 35 % des voix au premier tour de la municipale à Béziers, juste derrière la liste emmenée par l'UMP Elie Aboud (36 %) et nettement devant celle de Jean-Michel Du Plaa, appuyée par le PS et EELV (18 %), ou celle du Front de Gauche d'Aimé Couquet (10 %). Le sondage a été réalisé entre le 8 et le 12 novembre par l'Ifop - Fiducial pour le Midi Libre et Sud Radio, à partir d'un échantillon représentatif de 601 personnes.

Le pari d'une liste d'extrême-droite ouverte à d'autres sensibilités apparait gagnant : en 2008, le FN avait recueilli 10,7 % des suffrages, et l'UMP l'avait emporté dès le premier tour. Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas les personnes âgées qui assureraient le succès de Robert Ménard : seuls 27 % des électeurs de 65 ans et plus voteraient pour lui, tandis qu'ils seraient 48 % à préférer le candidat de droite. Il est cependant à noter que cette liste arriverait en tête chez les professions intermédiaires (45 %) et les CSP inférieures (39 %). Au global, 42 % des hommes voteraient Ménard contre 29 % des femmes.

Cette poussée ne suffirait cependant pas faire entrer le FN dans l'exécutif biterrois : au second tour, c'est Elie Aboud (UMP) qui gagnerait avec 41 % des voix, nettement devant Robert Ménard (32 %) dont le score baisserait, et la liste PS/EELV (27 %).

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut