Capture d’écran 2012-10-23 à 17.21.58

Maison de la danse à Confluence : "On déshabille culturellement Mermoz"

Capture d’écran 2012-10-23 à 17.21.58 ()

C'est avec stupeur que les élus d'opposition ont vu le dossier du déménagement de la maison de la danse arriver sur leurs pupitres lundi en conseil municipal. Gérard Collomb a avoué avoir négocié son déménagement à Confluence au moment même du recrutement de Dominique Hervieu, fin 2009.

Il est des décisions qui se prennent entre gens des hautes sphères. Celle du déménagement de la maison de la danse est de celles-là. Au grand dam des élus d'opposition, le maire de Lyon et président de la communauté urbaine, Gérard Collomb a confirmé lundi soir, en conseil municipal, vouloir déménager la Maison de la Danse du quartier Mermoz (Lyon 8e), classé en politique de la ville, vers le nouveau centre de Lyon, la Confluence (Lyon 2e) prochainement.

3,7 millions d'euros déjà votés par la Ville

Capture d’écran 2012-10-23 à 17.24.18 ()

L'exécutif a en effet soumis à l'assemblée municipale un rapport, voté lundi soir, proposant de racheter le 69-70 quai Perrache à Confluence, 4 328 m2 de bureaux et d'entrepôts situés entre la cuisine centrale et le marché gare voués à être détruits, pour un montant de 3,2 millions d'euros. Le cabinet Kanju consulté par la Ville pour 500 000 euros a réalisé les études préparatoires financées sur le budget 2012 de la Ville.

"On déshabille culturellement le quartier Mermoz"

Capture d’écran 2012-10-23 à 17.26.20 ()

Jean-Jacques David (photo), maire du 6e et membre du groupe Lyon divers-droite a réagi vivement à cette annonce : "c'est la première fois que nous parlons de ce projet en conseil municipal, a déploré l'élu. Pourquoi est-ce que la Maison de la Danse n'a plus sa place dans le 8e ? On déshabille culturellement le quartier Mermoz, déjà pauvre en équipements culturels, pour saturer encore un peu plus la Confluence, déjà saturée en équipements et en déplacements. Vous avez mesurez les conséquences pour le 8e arrondissement ? Pourquoi n'est il pas possible de déconstruire et de reconstruire sur place ?". Le groupe Lyon-divers-droite s'est abstenu sur ce rapport.

"Qui sera installé dans l'actuelle Maison de la danse ?"

Capture d’écran 2012-10-23 à 17.27.37 ()

Ensemble pour Lyon (UMP et apparentés) s'est inquiété également, par la voix d'Inès de Lavernée (Lyon 2e), des projets du maire de Lyon concernant la Maison de la danse : "Qui sera installé dans l'actuelle Maison de la danse ? Et si nous avons un équipement public supplémentaire, qui en financera le fonctionnement ?". Le groupe d'opposition a réitéré sa demande de mutualisation des équipements culturels de la ville et de transfert de ceux-ci au Grand-Lyon.

"Ne pas mener une politique de chef lieu de canton"

"Dominique Hervieu est considérée comme celle qui demain doit faire rayonner la danse en France. Si nous l'avons recrutée, ce n'est pas pour mener une politique de chef lieu de canton. Nous avons passé un pacte avec elle, nous allons essayé de respecter nos engagements en faisant de cette ville une capitale européenne de la danse" a répondu le maire à l'opposition.

"Créer une sorte d'agora de la danse"

Le rapport voté lundi soir rappelle que la Maison de la danse, installé dans le théâtre du 8e "ne permet pas, de par sa configuration, d'accompagner l'évolution du projet artistique soutenu par la directrice de la Maison de la Danse, Dominique Hervieu qui souhaite 'créer une sorte d'agora de la danse'". Le projet de la Ville prévoit de réaliser une grande salle de 1400 places, une salle intermédiaire de 500 places, deux studios dédiés aux professionnels et deux studios voués aux pratiques amateurs ainsi qu'un espace de restauration-partenariat. Les architectes Herzog et Meuron en assurerait la conception dans le cadre de la réalisation de la phase 2 de la Confluence.

à lire également
Georges Képénékian et Gérard Collomb à la métropole
Gérard Collomb, David Kimelfeld et Georges Képénékian ont tenu pour la première fois à Lyon une conférence commune depuis le retour de l'ex-ministre de l'Intérieur. Gérard Collomb mettant en avant "une bienveillance maximale" a suivi le chemin balisé ces dernières semaines par David Kimelfeld. Ainsi, il a évoqué la question climatique, le social et une attractivité équilibrée, à sa manière.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut