Les Verts renoncent à l'autonomie

Les amis de Gilles Buna ont gagné contre ceux d'Etienne Tête : lors d'un vote samedi, les militants des Verts ont finalement renoncé à se présenter en autonome aux prochaines municipales, et ont mandaté leurs représentants pour négocier avec Gérard Collomb. Un nouveau vote est prévu dans un mois pour confirmer - ou non - l'union, en fonction des propositions faites par le PS.
La position "autonomiste" a pourtant longtemps dominé chez les Verts, surtout depuis les régionales de 2004, où ils avaient obtenu 9,47 % à Lyon. Mais le petit 1,87 % réalisé par Dominique Voynet à Lyon à la présidentielle a refroidi les ardeurs. Les Verts ont donc choisi la voie de la sécurité : se présenter en autonomie, c'est prendre le risque d'être sous la barre des 5 % et de n'avoir aucun élu.

Mais que les Verts n'osent pas se présenter, dans la seconde ville de France, en dit long sur la faible vitalité de ce parti.

à lire également
En un mois, le maire de Lyon est passé de 52% de bonne opinion à son égard à 40%. Il semble prendre de plein fouet les effets de l’ouverture d'une enquête préliminaire sur un possible “détournement de fonds publics” au profit de son ex-compagne. 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut