Les promesses n'engagent que ceux qui y croient... même à l'UMP

L'information est rapportée par Le Figaro de ce mercredi qui indique que la décision a été prise lundi par Nicolas Sarkozy qui a estimé que placer " des gens que personne ne connaît " ne permettrait pas à la majorité de faire un bon résultat le 7 juin.

Et 'l'inconnu' à qui l'UMP avait fait la promesse de la deuxième position sur la liste s'appelle Gaston Franco. La notoriété de Luc Ferry a donc eu raison de l'anonymat de l'élu du sud. Maire d'une petite commune des Alpes-Maritimes et conseiller général, M. Franco avait accepté de démissionner de son poste de conseiller général des Alpes-Maritimes afin de permettre à un proche de Christian Estrosi, ancien président du conseil général, de succéder à la tête de l'institution que dirigeait le maire de Nice.

Gaston Franco devait en échange récupérer un poste de député européen et figurer en deuxième position derrière la lyonnaise Françoise Grossetête sur les listes UMP. Voilà qui confirme le vieil adage politique selon lequel " les promesses n'engagent que ceux... " Que Gaston Franco se rassure néanmoins, il devrait rester en position éligible. Réponse demain puisque l'ensemble des listes UMP devrait être connu ce jeudi.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut