Les manifs anti-sarko dégénèrent

Quelques casseurs et provocateurs d'extrême-gauche s'y sont mêlés, et se sont heurtés aux CRS, place Bellecour.
Auteur de ces lignes, j'ai d'ailleurs reçu quelque chose sur la tête - sans doute un "flash-ball" - faisant de moi l'un des trois blessés légers provoqués par les premières échauffourées. Un photographe a lui reçu un "flash-ball" en tir tendu dans la jambe.

Lire aussi :
Les incidents de la victoire

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut