Capture d’écran 2012-11-23 à 19.49.41

Le ping pong Collomb/Vessiller

C'est un classique des comités syndicaux du Sytral : les débats entre le maire de Lyon et la conseillère générale de Villeurbanne. Celle-ci réclame l'amélioration de la ligne C3, il la rappelle à la réalité. Récit.

Gérard Collomb aime bien s'inviter au Sytral. Il ne dirige pas les débats, prend son café, commente la politique de transport, laissant à Bernard Rivalta le soin de rentrer dans le fond des dossiers. Et bien souvent, il improvise des parties de ping pong avec Béatrice Vessiller. Avantage : donnant la réplique à la Villeurbannaise, il évite au président du Sytral de déraper, lui qui n'a jamais réussi à garder son sang froid après les interventions de l'écologiste.

Collomb : "Une façon insidieuse d'aller jusqu'au Grand stade ?"

Jeudi, le maire de Lyon était d'humeur mutine. Au menu des discussions, le débat d'orientation budgétaire. Un exercice rébarbatif, avec avalanche de chiffres. Alors il a détendu l'atmosphère, se muant en écologiste ou opposant au Grand Stade. "Monsieur le Président du Sytral, je vois le prolongement du tramway jusqu'à Chassieu. Ne serait-ce pas une façon insidieuse d'aller jusqu'au Grand stade ?", a-t-il lancé, rigolard. Entre deux bons mots, il a vanté le dynamisme des investissements : "700 millions pour le Grand Lyon, 200 millions pour le Sytral, 150 millions pour la ville de Lyon, 400 millions pour le Grand Stade (sur plusieurs années, ndlr). Ca fait du job, ça fait moins de chômage qu'ailleurs", a-t-il observé, keynésien.

Vessiller à Collomb : "Vous êtes très fort"

"La santé financière du Sytral est plutôt bonne", a convenu Béatrice Vessiller. "Il est bien géré", a-t-elle même osé. Et Gérard Collomb, de rebondir : "Vous allez y venir, dans la grande famille de pensée (comprendre le PS, ndlr)". Mais la Villeurbannaise n'en démord pas : elle a remis sur le tapis l'amélioration de la ligne C3 (Bonnevay/St-Paul), engluée dans la circulation - son sujet de prédilection. "Les 55 000 voyageurs quotidiens s'impatientent dans leurs bus bondés. 2017/2018, c'est un peu lointain", a-t-elle critiqué. C'est pourtant la date retenue par le Sytral pour réaliser les travaux.

L'écologiste raconte avoir potassé les précédents débats d'orientation budgétaire, à la recherche du prolongement de T2 vers Chassieu. "Il y a trois ans, ce n'était même pas une idée. Quand vous voulez, vous pouvez monsieur le président, et vous êtes alors très fort", a-t-elle ironisé. Sur le même mode, Gérard Collomb a badiné. "Il y a des écologistes à Chassieu, et nous avons décidé de les écouter dans une volonté d'oecuménisme. J'ai dit à Bernard : 'si ça peut nous réconcilier avec les écologistes, il faut y aller'. Je vous invite à faire une réunion publique à Chassieu pour leur dire qu'ils ne sont pas prioritaires".

Et la partie s'est poursuivie, aucun des deux ne se lassant, entre humour et agacement. Béatrice Vessiller a pesté contre "les boites à sardines" des C3. Gérard Collomb a repris son antienne sur l'impossibilité de mener de front le réaménagement de la rue Garibaldi, la fermeture du tunnel de la Croix-Rousse et l'établissement de couloirs de bus sur le cours Lafayette et la route de Genas.

à lire également
Alors que l’association APF France handicap a manifesté mercredi 26 septembre à Paris pour dénoncer le manque d’accessibilité dans le métro parisien, où en est le Sytral sur l’aménagement des transports en commun lyonnais ? Des dizaines de personnes en fauteuil roulant ont manifesté hier, mercredi 26 septembre, pour dénoncer l’inaccessibilité du réseau de métro à […]
3 commentaires
  1. JC - 26 novembre 2012

    Oui, il faut d'urgence des améliorations pour la ligne C3!Les usagers en ont marre d'attendre parfois trente minutes leur bus pour s'entasser dans un véhicule bondé. Une pétition en ligne existe: http://www.mesopinions.com/petition/social/petition-demander-sytral-ligne-c3-qualite/3141 Pour faire bouger la ligne, avec des propositions pragmatiques et réfléchies!Un grand merci à Madame Vessiller de défendre le bien-être des citoyens!

  2. maggaly - 26 novembre 2012

    C'est sûr, quand on met aussi rapidement en oeuvre des mesures pour faire un terminus annexe pour T3/T4 rue Paul Bert, débrancher T3 pour rejoindre le stade... forcément, la politique menée depuis 10 ans contre le tramway sur l'axe Vaulx - Saint Paul constitue un léger décalage par rapport à l'intérêt général... La seule chose logique qui ait été faite, c'est l'achat de rames longues pour T3 car, même sans le stade, passer à 300 places par rame est logique par rapport aux prévisions de trafic...

  3. olsoie - 26 novembre 2012

    Ce ne sont pas que des couloirs propres au C3 qu'il faut mais bel et bien un tramway pour absorber les 55.000 voyageurs quotidiens...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut