Collomb
© Lou Vandelle

Le Grand Lyon, à l'origine de la dot versée au Département

Chaque année, la Métropole versera au nouveau conseil général une dotation de compensation qui s'élèvera à plus des 90 millions d'euros. Le montant a été calculé de façon à ce que les deux entités aient le même taux d'épargne nette. Le bénéficiaire s'est-il octroyé une rente à vie sur le dos de l'agglomération lyonnaise, comme nous nous en posons la question dans notre mensuel du mois de décembre ?

Ce vendredi, en séance publique, Michel Mercier a glissé que le mécanisme "est une invention venue de la rue du Lac", autrement dit de la communauté urbaine. Il vise à ce que les deux collectivités "aient les mêmes capacités d'intervention". "Je ne mélange pas l'épargne nette et capacité d'autofinancement", a cependant objecté Louis Pelaez, conseiller général divers gauche, "inquiet" pour la future Métropole.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut