Laurent Wauquiez 10.16 région 2
© Tim Douet

Laurent Wauquiez va se mettre en disponibilité de la fonction publique

Le candidat à la présidence du parti Les Républicains a annoncé qu'il allait "mettre fin à tout avantage concernant (s)a retraite", suite aux révélations de Lyon Capitale.

Laurent Wauquiez va mettre fin à sa situation de détachement du Conseil d'Etat. C'est ce qu'il a annoncé ce mercredi matin au micro de Jean-Jacques Bourdin. Une décision qui fait suite aux révélations de Lyon Capitale. Notre enquête publiée la semaine dernière démontrait que le candidat à la présidence du parti Les Républicains se trouve en position de détachement de son poste de maître des requêtes au Conseil d'Etat depuis 2004. Une situation qui lui a permis de cumuler avancement et points de retraite pour un poste inoccupé pendant treize ans.

Depuis l'entrée en vigueur de la loi Cahuzac, en 2014, ministres et parlementaires sont placés d'office en disponibilité de la fonction publique. En tant que président de conseil régional, Laurent Wauquiez n'est pas concerné pas cette loi. Présidente du conseil régional d'Ile-de-France, Valérie Pécresse ne l'était pas non plus, mais elle s'est alignée sur la loi Cahuzac en démissionnant de la fonction publique en 2015.

"Mettre fin à tout avantage dont je pourrais bénéficier"

Laurent Wauquiez, lui, ne démissionnera pas, pour ne pas entrer dans la catégorie des "élus professionnels". "Je suis contre ceux qui ne vivent que de la politique, a déclaré celui qui obtint son premier mandat à 29 ans. Je ne vais pas faire de la politique toute ma vie. (...) Je ne veux pas dépendre de mes mandats locaux".

Le président du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes a reconnu que sa situation "peut choquer. Cela pose une question morale alors que l'on demande beaucoup d'efforts au Français". "J’ai décidé de mettre fin à tout avantage dont je pourrais bénéficier dans mes cotisations retraite, a annoncé Laurent Wauquiez. Ce qui signifie que je mets fin à mon détachement et que je me mets en disponibilité de la fonction publique".

"Je n'ai pas été assez vigilant"

Se déclarant "mis en cause par un certains nombre de rumeurs", Laurent Wauquiez s'est justifié au micro de Jean-Jacques Bourdin sur ses périodes de travail effectives au Conseil d'Etat. Soit deux mois au poste de maître des requêtes et trois ans au total, à des échelons subalternes, comme écrit par Lyon Capitale. Pas de rumeurs donc, mais des faits.

"Je n'ai pas été assez vigilant", a concédé Laurent Wauquiez. Il souligne sa volonté de réparer son oubli. Oubli qui aura duré treize ans.

Laurent Wauquiez a une nouvelle fois rappelé qu'il n'a touché aucun salaire du Conseil d'Etat depuis 2004 et qu'il avait payé ses cotisations. "Je n'ai cherché à rien cacher puisque ma situation à même été publiée au journal officiel", a-t-il enchaîné. Cette publication au journal officiel est automatique.

à lire également
Lors de l’assemblée plénière du conseil régional, les 19 et 20 décembre prochains, Laurent Wauquiez devrait faire voter une délibération sur la gratuité des manuels scolaires pour les lycéens de la région. En proposant l’achat de livres groupé, le président du conseil régional est accusé de mettre en danger l’avenir des librairies.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut