Bret
Tim Douet

La ville de Villeurbanne dépense-t-elle trop ?

Les dépenses de la ville de Villeurbanne sont-elles superflues ? C'est la question que pose Baptiste Dumas, porte-parole charismatique du groupe Energies Villeurbanne (opposition). Il s'est indigné dans un communiqué d'une hausse du budget de fonctionnement de 2,2 millions d'euros.

Même s'il s'est réjoui en conseil municipal, le 25 mars dernier, d'un budget à l'équilibre en 2009, malgré la crise, et d'un effort significatif en matière d'investissement (+ 13 % en 2009), Baptiste Dumas (Groupe Energies Villeurbanne) pointe une augmentation "démesurée" des dépenses de fonctionnement : 102 millions d'euros en 2009. Une hausse de 3,02 % par rapport à 2008. « Il est temps que, comme tout le monde, la Mairie se sert la ceinture », lance-t-il. Pour lui, il s'agit de demander des comptes notamment sur les "250 000 euros de dépenses supplémentaires pour des cocktails et des réceptions."

Le maire socialiste, Jean-Paul Bret, répond que les dépenses classées "fêtes et cérémonies" sont en hausse de 198 000 euros seulement (1,154 million d'euros en 2009 contre 956 000 euros en 2008) et ne se gêne pas pour faire la leçon à son conseiller : "Avant de lancer des accusations, il faudrait se faire expliquer les chiffres, venir en commission et vérifier les imputations budgétaires." Comme preuve de sa pédagogie, il explique : "l'augmentation provient pour les 2/3 de la participation financière à la semaine des As (championnat de basket) et pour le reste, de changements dans les lignes budgétaires comme celle du feu d'artifice du 14 juillet, passée dans le budget fêtes et cérémonies."

"Trop pour la culture, pas assez pour le social !"

Mais, Baptiste Dumas n'en reste pas là. Il exige aussi de la municipalité qu'elle revoit ses priorités. Pour lui, Villeurbanne investit trop dans la culture et le sport et pas assez dans le social. "Il faut être attentif à la réalité des gens", remarque-t-il. En colère, le maire socialiste se justifie : "Notre soi-disant désengagement en matière sociale ne résiste pas à un examen objectif : nous avons augmenté le budget du CCAS, nous créons des logements sociaux, nous maintenons le prix des repas pour les scolaires au prix de 2009, ce sont des mesures sociales importantes qui n'apparaissent pas forcément dans les attributions budgétaires." Le maire se défend également en avançant que le social n'est pas une attribution communale mais une compétence du département, gérée par le Conseil Général du Rhône.

Trop de charges sur les Villeurbannais ?

Enfin, dernier reproche : Baptiste Dumas estime que les dépenses pèsent trop lourd sur les habitants. Mais la direction générale des services de la mairie précise que seuls 705 euros par habitant sont dédiés aux charges de fonctionnement. Ce montant est plutôt bas : une performance, plus qu'un échec. A titre de comparaison, la ville de Bron, trois fois plus petite que Villeurbanne en termes de population, estime à 980 euros la charge par habitant pour les dépenses réelles de fonctionnement. Et selon la direction générale des collectivités locales, ce chiffre s'élève en moyenne à 1183 euros par résident pour les communes de plus de 10 000 habitants. L'opposition (UMP, Modem et energies Villeurbanne) s'est abstenue sur le vote du budget administratif présenté par la majorité pour l'année 2009.

Erratum : nous avons évoqué le chiffre de 1400 euros de charges par Villeurbannais, il s'agit d'une erreur de notre part.

à lire également
David Kimelfeld, lors de son élection à la présidence de la métropole – Grand Lyon, juillet 2017 © Tim Douet
Courtisé à gauche, coincé au quotidien dans la tenaille des Collomb, David Kimelfeld a décidé de se donner du temps et de garder toutes les options ouvertes tant que le ministre de l’Intérieur n’est pas de retour physiquement à Lyon. Cet entre-deux constitue sa seule chance d’exister dans un paysage politique sur lequel il n’a pas trouvé de prise.
10 commentaires
  1. Cybertarien - 20 avril 2010

    1.154 million d'euros en 'fêtes et cérémonies', soit un peu moins de 10 euros par an par villeurbannais ou un peu plus de 3.000 euros par jour ! Voila ce que dépense les élus et leurs amis pour faire la fête sur notre dos ! Hallucinant de voir ce gaspillage, rendez-vous compte de ce que la municipalité aurait pu faire avec cette somme dans le domaine de la santé, du social, de l'éducation ! Mais non, ils ont préféré le gaspiller en fêtes !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut