Passi Martial

La municipalité de Givors fière de ses élus

La municipalité de Givors s’est félicitée de la reconnaissance accordée aux élus givordins. Martial Passi (PCF), maire de Givors, a en effet été élu vice-président de l’Association des maires de France, tandis que sa première adjointe Christiane Charnay s’est vue honorée de l’ordre national du Mérite.

Week-end riche en émotions pour les élus givordins. Martial Passi, le maire de la commune située au sud de Lyon, a été élu vice-président de l'Association des maires de France (AMF), qui regroupe tous les édiles des communes françaises. Martial Passi "réaffirmera ainsi la nécessité pour la France de compter sur des communes fortes qui puissent être en capacité de répondre aux besoins de ses habitants".

Le 97e congrès de l'AMF se tenait du 25 au 27 novembre dernier. François Baroin, maire de Troyes et unique candidat à la présidence, a été élu président de l'association.

Christiane Charnay, première adjointe en charge de la politique de la ville, de la démocratie participative, du commerce et de la relation à la population, a pour sa part été honorée de l'ordre national du Mérite. D'après la municipalité, cette distinction, instituée en 1963 par le général de Gaulle, vient "récompenser son engagement au service des autres, notamment ses responsabilités syndicales et durant ses mandats électifs".

Dans un communiqué, la municipalité de Givors s'est déclarée "fière de compter dans ses rangs des élus dont la qualité est reconnue, tant à Givors qu’au niveau national".

à lire également
Les écologistes, arrivés en tête au 1er tour des municipales et des métropolitaines à Lyon et dans la Métropole de Lyon, ont trouvé un accord pour le 2e tour avec la gauche unie (PS, PC et alliés) et Nathalie Perrin-Gilbert (soutenue notamment par la France Insoumise). L'union de la gauche derrière la candidature de l'écologiste Bruno Bernard.
1 commentaire
  1. dendor - 2 décembre 2014

    Contrairement à ce qui a été indiqué, Monsieur Passi n'a pas été élu mais désigné (lire le rapport final 'composition du bureau') par 50 maires communistes pour représenter le PCF au nom de la parité politique en tant que vice-président. Ce qui n'est pas la même chose que le résultat d'une élection à laquelle tous les maires participent. Quand à la médaille du mérite décernée à madame Charnay, restons malgré tout stoïques après l'avoir félicitée !!

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut