La gauche alternative unie pour les sénatoriales

Europe Écologie, le Gram, le Parti de gauche et Ensemble devraient présenter une liste d’union pour les sénatoriales de septembre prochain. Un rassemblement qui avait capoté aux municipales mais qu’ils justifient par leur impossibilité à constituer une liste commune avec le PS.

Ce qu'elle n'avait pas réussi aux municipales, la gauche de la gauche est en passe de le réussir pour les sénatoriales. Europe Écologie-Les Verts, le Parti de gauche d'Andrea Kotarac, le Gram de Nathalie Perrin-Gilbert et Ensemble d'Armand Creus annoncent une candidature commune pour les élections de septembre prochain. "Il ne saurait être question de participer à une liste conduite par le Parti socialiste", expliquent-ils. Pour eux, la politique du Gouvernement sur les rythmes scolaires, sur la transition énergétique et sur la réforme territoriale rend tout retour à la gauche plurielle impossible. Ce rassemblement qui prend forme n'inclut pas le Parti communiste. Lequel est toujours en négociation avec le PS pour monter une liste commune, comme en 2008. Le Front de gauche éclate donc localement pour les sénatoriales.

L’été pour se trouver une tête de liste commune

Durant l'été, les quatre partis à l'origine du rassemblement vont plancher sur l'élaboration de leur liste. “La tête de liste de notre rassemblement pouvant n’appartenir à aucun parti, nos formations se sont rencontrées pour explorer la faisabilité, pour les sénatoriales, d’une liste de rassemblement, avec toutes les composantes du FDG, du Gram, d’EELV. Cette liste sera ouverte à toutes celles et tous ceux qui partageraient cette démarche et notamment de la société civile : associations, collectifs, lanceurs d’alerte…”, préviennent-ils.

à lire également
Il a dîné avec Gérard Collomb, pris le petit déjeuner avec David Kimelfeld, présent à Lyon durant deux jours, le président Emmanuel Macron a livré un premier conseil aux deux futurs candidats. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut