gollnisch

Gollnisch ne connait pas Chuzeville

Le député européen et vice-président du Front national ne s'intéresse plus guère à la situation politique du Rhône depuis qu'il a déménagé à Hyères. Il sera d'ailleurs candidat dans la ville mitoyenne de Toulon en mars prochain, il y a inauguré sa permanence cette semaine.

Hier soir, Bruno Gollnisch a donc montré que la politique locale ne le passionnait plus en dépit de son mandat de conseiller régional Rhône-Alpes. En conférence au local des identitaires à Lyon sur la civilisation japonaise, sujet sur lequel il excelle, il a en effet parlé de "Monsieur Mercier à la tête du Département" alors que Danielle Chuzeville lui a succédé voilà déjà huit mois.

"Monsieur Mercier à la tête du Département"

Bruno Gollnisch comparait alors la situation du Japon à celle de la France en matière de "mille-feuille" administratif. Les japonais ayant selon lui l'intelligence de se contenter de 47 préfets "quand nous avons des présidents de conseils généraux, régionaux, des présidents de communautés de communes et de pôles métropolitains, etc".

En voulant illustrer son propos, le professeur de civilisation japonaise a également critiqué le cumul des mandats. Rappelons qu'il est lui même député européen, conseiller régional et président du groupe FN à la région Rhône-Alpes. Et maintenant candidat aux municipales à Hyères. C'est ce qui s'appelle montrer l'exemple.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut