exclusion FR

Giordano et Rivoire suspendus d'Europe Ecologie-Les Verts

Les deux élus lyonnais se voient reprocher leur soutien à Thierry Braillard, dans la 1ere circonscription du Rhône, où l'écologiste Philippe Meirieu est en lice. Ils devront s'expliquer de leur comportement le 28 juin, devant un organe du parti.

riv ()

EXCLUSIF - La campagne des législatives dans la 1ere circonscription du Rhône n'en finit pas de se tendre. La semaine dernière, Thierry Braillard voyait débarquer à son local de campagne un huissier dépêché par Philippe Meirieu. Françoise Rivoise et Alain Giordano recevaient, eux, une lettre avec accusé de réception, les informant de leur suspension temporaire d'Europe Ecologie les Verts.

giordano ()

"Notre parti reconnait le doit à l'objection, mais ce droit est un droit de réserve et en aucun cas il permet de venir en soutien à un candidat concurrent et affaiblir ainsi celui des écologistes. Un tel manque de solidarité avec nos candidats entre dans le registre de la faute grave", est-il mentionné dans ce courrier (voir ci-dessous). Selon un cadre du parti, ces deux élus lyonnais se sont rendus coupables d'apparaître dans les documents de campagne du candidat dissident, ce qui équivaut à un soutien explicite. L'un et l'autre sont convoqués par le bureau du conseil politique régional du mouvement écologiste le 28 juin. C'est à l'issue de ce rendez-vous que leur sort sera scellé : réintégration, blâme ou exclusion définitive.

Le maire du 9e arrondissement juge "totalement injuste" cette décision. "Je n'ai même pas été entendu", se plaint-il. Celui qui se revendique comme "100 % loyal vis-à-vis de Collomb" dit toute sa sympathie à l'égard de l'adjoint aux sports, "un élu de terrain" et critique Philippe Meirieu dont il n'a pas accepté "le parachutage". "Le minimum, c'était de venir me voir mais ça n'a pas été fait", ajoute-t-il. Adjointe au maire de Lyon, Françoise Rivoire estime "violente" cette décision, "surtout que je n'ai pas pu m'expliquer". "J'ai choisi de soutenir Braillard parce qu'il est dans la majorité municipale", argue-t-elle.

Gilles Buna, l'autre écologiste qui ne soutient pas Meirieu, passe entre les goutes, malgré ses propos peu amènes à l'égard du pédagogue (lire ici). "On ne va pas exclure un élu simplement parce qu'il ne soutient pas un candidat", précise un cadre du mouvement écologiste. L'intéressé souligne n'avoir jamais soutenu publiquement Thierry Braillard. Il en regretterait presque de ne pas été sanctionné lui aussi. "J'ai atteint l'ataraxie (état de profonde quiétude, Ndlr). Cela fait 40 ans que je milite, je finirai mes mandats en 2014. Je n'ai jamais appliqué une orientation d'appareil sans la croire", explique-t-il.

exclusion FR ()
à lire également
2 commentaires
  1. christian - 29 mai 2012

    Normal ! A un moment donné, il faut savoir avec qui on partage sa couche !

  2. garderlesyeuxouverts - 30 mai 2012

    Philippe Meirieu et Nathalie Perrin Gilbert ont droit à tout notre soutien, malgré les tentatives agressives de Collomb et de ses affidés (voir ses obligés !)pour empêcher l'élection d'un homme et d'une femme de conviction. Meirieu n'est pas un politicien professionnel mais un homme droit. Visiblement Collomb ne supporte aucune voix différente et met des batons dans les roues avec la complicité de quelques verts qui lui doivent tout. La meilleure réponse est l'élection de Meirieu/Perrin Gilbert le 10 juin

  3. jeanmal - 31 mai 2012

    NPG ET MEIRIEU LES PLUS GROS INCOMPETANTS DE LA TERRE. TOUT LE MONDE SE LIGUE CONTRE EUX. AU SOIR DES RESULTATS ILS DEVRONT BIEN AVOUER LEUR DEFAITE !!!!???

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut