Gérard Collomb fête sa victoire à la Plateforme

La soirée organisée par le maire de Lyon a tenu toutes ses promesses. Récit.

3h23. Les bpm toniques du groupe électro Autokraz clôturent la soirée rose-fushia organisée par Gérard Collomb. Chapeau vissé sur la tête, Mat Gallet, dj d'une nuit, sourit ; certainement en pensant aux prochaines Nuits Sonores. Justement, les Nuits Sonores, sans aucun doute ce que l'équipe de Gérard Collomb a fait de plus populaire sur la scène culturelle. Sur le dance floor de la péniche la Plateforme, il reste une soixantaine de personnes. 3h23. Il est l'heure...

Petit retour en arrière. 23h10. La Plateforme est pleine à craquer. Pintes de bières et coupes de champagne défilent au bar. Sur un immense écran passent des photos de campagne : Gérard Collomb avec Sonny Anderson, Gérard Collomb avec Max Chaoul, Gérard Collomb avec Smaïn, Gérard Collomb sur un Vélo'v, Gérard Collomb sur les berges... et tous ses adjoints, têtes de liste, supporters. Le son monte, les Beach Boys démangent les gambettes des premiers danseurs. Sur le ponton, un homme, veste de costard tee shirt à l'effigie Aimer Lyon, fume une clope : " il paraît que Perben veut se casser. Nan... faudrait qu'il reste. Avec un type comme ça dans l'opposition, on est là 30 ans peinard ".

0h18. Arrivée de Gérard Collomb. Applaudissements nourris. Le maire de Lyon s'engouffre tant bien que mal dans la foule, dense. Il serre des mains, embrasse des joues. Semble ému. Des " Gérard ! Gérard ! Gérard " s'élèvent ici et là. " Attends, ici, il y a le groupe Modem, y'a du lourd " blague Gilles Vesco, Monsieur Vélo'v, en voyant le maire de Lyon arriver. Les flashs crépitent. Sur l'estrade, Gérard Collomb, entouré de ses colistiers, prend le micro : " nous avons beaucoup gagné parce que les populations ont changé. Car peut-être que les enfants de ceux qui ont voté contre nous ont déjà changé (...) Quand je vois nos concurrents avec leurs parkas bleues, c'est le Lyon du passé ! ". Cris de joie, applaudissements. " Ils voulaient mettre des voitures (ndlr : sur les berges), nous avons mis des personnes humaines. C'est ce ménage.... euh pas ce ménage parce qu'on l'a fait (rires), ce message de fraternité que nous voulons faire passer ". Au premier rang, le fan club de Najat Belkacem. Sa soeur, Karima, explique que "tout peut arriver en France, il faut simplement ne pas perdre espoir ".

1h27. Gérard Collomb rentre. Les bières deviennent payantes. En bas, la sono déverse des beats agréables. Les gens sourient. C'est 'bloc party' à tous les étages.
2h39 : génération White Sprites. Les mains se lèvent. Les jeans moulants, casquettes fluo, chaussures yellow mellow et à bouts pointus font le show. D'aucuns reprennent le " hurled to the center of the earth again, the place where it's hot, love " (...)
3h23. Les lumières se rallument sur les beats toniques du groupe électro Autocraz.
Dehors, une pluie fine rafraîchit les esprits. Ce lundi matin, à Lyon, les supporters de Gérard Collomb n'auront pas beaucoup dormi. Qu'importe, tous voient la vie plus rose.

à lire également
La question de la fermeture des marchés de proximité à Lyon reste sensible dans ce contexte de coronavirus COVID-19. Si depuis une semaine, les marchés sont fermés, la préfecture du Rhône se dit prête à étudier toute demande que pourrait faire la ville, sous réserve que des conditions soient respectées. 

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut