Georges Fenech
© Tim Douet

Georges Fenech soutient Laurent Wauquiez pour la présidence LR

L'ex-député du Rhône a considéré sur RFI que Laurent Wauquiez était le "grandissime favori" pour l'élection à la présidence du parti Les Républicains.

Laurent Wauquiez n'est pas encore officiellement candidat à la présidence du parti les Républicains, dont l'élection est prévue pour le mois de décembre. Mais le président du conseil régional d'Auvergne Rhône-Alpes a déjà acquis le soutien de l'ex-député du Rhône, Georges Fenech. Sur RFI, ce dernier considère Laurent Wauquiez comme le "grandissime favori" de cette élection, alors que Xavier Bertrand et Valérie Pécresse ne se présentent pas à la présidence du parti.

Pour l'heure, une seule candidate s'est officiellement déclarée. Il s'agit de Laurence Sailliet, membre du bureau politique depuis 2011 et proche de Xavier Bertrand. Deux autres potentiels candidats semblent également s'activer sans pour autant avoir officialisé : l'ex-porte-parole de François Fillon et vice -présidente de la région Île de France, Florence Portelli, ainsi que l'actuel trésorier du parti, Daniel Fasquelle.

Georges Fenech, qui avait été le premier a appelé au retrait de la candidature de François Fillon, ajoute sur RFI que "ceux qui ont soutenu Fillon jusqu'au bout doivent assumer leur part de responsabilité" et déplore que certains membres du parti soient "incapables d'une autocritique". Quelques semaines plus tôt, juste après sa défaite aux législatives, Georges Fenech publiait "Qui imagine le Général de Gaulle mis en examen ?", un récit de l'intérieur d'une campagne catastrophique et "d'une élection imperdable".

à lire également
Michel Havard, Georges Fenech, Najat Vallaud-Belkacem et Philippe Meunier © Tim Douet (montage LC)
L’année 2017 a laissé sur le carreau de nombreux élus et ministres. Les obligeant parfois à reprendre le cours d’une carrière professionnelle laissée en jachère, voire jamais construite. Si le matelas du cumul des mandats a amorti des chutes, certains heurtent le mur du réel. Tour d’horizon des battus et des recasés.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut