Exclusif : la ministre de la culture en terrain miné à Lyon

Christine Albanel, Ministre de la culture viendra inaugurer la Biennale d'Art Contemporain de Lyon, mardi 18 septembre. Et sa visite risque de provoquer quelques remous, voire une grosse colère du maire, Gérard Collomb.
La ministre avait déclaré, sur France Inter, qu'elle n'aimait pas l'art contemporain. Difficile à digérer pour les organisateurs et les artistes de cet événement majeur de la création actuelle qui pourraient bien l'interpeller à ce sujet.
La lettre de mission que lui a adressé le président de la République, l'assignant à " veiller à ce que les aides publiques à la création favorisent une offre répondant aux attentes du public ", selon des critères de " popularité ", provoque aussi polémiques et inquiétudes dans les milieux culturels.
Autant dire que sa côte de popularité n'est pas au firmament.
La ministre risque de subir, en outre, les missiles de Gérard Collomb. Christine Albanel a, en effet, décidé de convier les directeurs d'institutions culturelles à un déjeuner, en compagnie de Dominique Perben, adversaire UMP de Collomb aux municipales. Cette invitation ministérielle, au restaurant Victoria hall, provoque la panique chez les responsables culturels. D'autant plus que leur présence à ce repas serait considérée comme une déclaration de guerre par le maire de Lyon...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut