Dupont-Aignan : “le droit du sol, pas automatique”

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la République, était l’invité de Sud Radio ce vendredi 10 octobre. Il a répondu aux questions des auditeurs, notamment à une question sur le droit du sol.

Le droit du sol, “il ne faut pas le supprimer, mais on pourrait améliorer la situation.” Le président de Debout la République propose "une manifestation de volonté réitérée à la majorité" pour les bénéficiaires. "Le droit du sol ne doit pas être automatique, il faut qu’il y ait une réserve, qu’il y ait une possibilité, mais qu’elle soit confirmée" à la majorité, affirme le député de l'Essonne.

Interrogé par l'auditrice sur le cas particulier de la Guyane, Nicolas Dupont-Aignan parle de "vrais problèmes à Mayotte, peut-être en Guyane, où les gens viennent spécifiquement pour accoucher. Je pense qu’il faut absolument revoir ce système pour éviter l’appel d’air".

“Il faut développer les pays du Maghreb”

Nicolas Dupont-Aignan propose aussi de "rétablir les contrôles aux frontières", d'introduire "un délai de carence" pour le versement des prestations sociales. "Aujourd’hui, nous donnons beaucoup de prestations sociales, même à des étrangers qui sont en situation irrégulière. Et je pense qu’il faut développer les pays du Maghreb, on ne le fait pas, on a préféré délocaliser en Chine !" dénonce-t-il.

Enfin, le président de Debout la République veut rétablir la double peine : "Un étranger qui commet des délits dans notre pays, qui n’est plus expulsable, j’estime qu’il faut le renvoyer dans son pays, l’expulser définitivement du territoire." Nicolas Dupont-Aignan accuse Nicolas Sarkozy de l'avoir supprimée "par démagogie à l’égard de la gauche". "Il y a un laxisme en France, reparti à la hausse avec la gauche", regrette-t-il.

Enfin, "pour les étrangers qui ne sont pas nés sur notre sol", le député de l'Essonne suggère "un parcours de citoyenneté. Il faut reconnaître que le gouvernement Fillon avait fait des choses, mais le nouveau gouvernement l’a supprimé (...) Il faut un parcours organisé, sincère et vérifié".

Réécoutez l'interview politique de Nicolas Dupont-Aignan en cliquant sur "l'invité politique Nicolas Dupont-Aignan P1, P2 et P3" dans la rubrique "les derniers podcasts" en colonne de droite, sur le site de Sud Radio.
à lire également
Emmanuel Macron, à Lyon, en septembre 2017 © Tim Douet
Présentée comme la petite sœur de la loi sur le secret des affaires, celle sur les fake news est vécue par les médias comme une entrave supplémentaire à la liberté de la presse. La promesse du Gouvernement de les exclure du périmètre d’une loi focalisée sur les plateformes en ligne peine à convaincre.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut