Christine Boutin se sent proche de Marion Le Pen

Christine Boutin, candidate aux élections européennes, a assuré sur l'antenne de Sud Radio avoir "des points" en commun avec Marion Maréchal-Le Pen.

Christine Boutin fait du pied aux électeurs frontistes. En pleine constitution de ses listes en vue des élections européennes avec son nouveau mouvement, "Force Vie", elle a répondu "oui", ce dimanche, à la question de savoir si elle pourrait travailler avec Marion Maréchal-Le Pen. Invitée du brunch politique de Sud Radio, elle a précisé, "je crois qu'il pourrait peut-être y avoir des points avec Marion Maréchal-Le Pen".

Une société avec ou sans Dieu

Aux yeux de l'ancienne ministre, la jeune député frontiste apparaît en effet plus fréquentable que sa tante, Marine Le Pen "aux choix beaucoup plus païens". "Je crois qu'elle [Marion Maréchal-Le Pen, ndlr] représente la petite partie du FN qui a encore le souci de la transcendance" a justifié la ministre. L'ancienne ministre, fortement mobilisée l'hiver dernier contre le mariage homosexuel, venait en effet de préciser que la seule question qui compte aujourd'hui est de savoir si "nous voulons une société avec ou sans Dieu". En ce sens, Marion Maréchal-Le Pen "est une jeune femme intelligente, intéressante. Maintenant, je ne la connais pas. Elle ne peut pas partager les idées de sa tante en défendant le côté spirituel qu'elle porte aujourd'hui et qui rassure, du reste, un certain nombre de Français" a estimé Christine Boutin.

L'ancienne présidente du parti chrétien démocrate qui tente aujourd'hui de se relancer en politique a précisé qu'elle constituerait des listes avec "beaucoup de jeunes", des militants anti-mariage homosexuel rencontrés l'hiver dernier. Il y a un mois elle annonçait qu'elle partirait avec des personnalités politiques telles que Jean-Claude Martinez, ancien membre du Front national qui conduira sa liste "dans le Sud-Ouest" a-t-elle précisé à Sud Radio.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut