Boulevard urbain à Lyon : l'A6 et l'A7 prêtes à se mettre au vert ?

Gérard Collomb semble en bonne voie pour mettre en place un boulevard urbain d'Écully à Oullins. L'État devrait se prononcer début mai sur le déclassement de l'A6 et l'A7. Même si le projet reçoit l'assentiment des écologistes, il reste la question du contournement, et de son coût.

Véritables goulots d'étranglement après le tunnel de Fourvière, les autoroutes A6 et A7 sont traversées par plus de 15000 véhicules par jour. Serpentant au cœur de la ville, de Perrache jusqu'à La Mulatière, ces deux axes majeurs sont rapidement saturés aux heures de pointe ou lors des vacances scolaires. Ces artères urbaines contribuent aussi fortement à la pollution de l'agglomération.

Une voie verte pour la ville

Pour pallier ces problèmes d'engorgement et de pollution, le projet du président de la métropole vise à mettre en place un boulevard urbain. De la commune d'Oullins jusqu'à Écully, ce boulevard deviendrait un espace de circulation intégrant des modes doux. Pistes cyclables, voies de bus et trottoirs pour les piétons permettront de rendre plus vivables les quais du Rhône le long de la Confluence jusqu'à Oullins. Un ensemble d'arbres seraient plantés pour verdir le boulevard et assainir l'air.

Un déclassement sur la bonne voie

Mercredi, le président de la métropole s'est entretenu avec Alain Vidalies, le secrétaire d'État aux transports, pour discuter du déclassement des autoroutes A6 et A7 qui sont sous la compétence de l'État. Dans un tweet publié sur son compte, Gérard Collomb a parlé d'"échanges fructueux" et d'une réponse de l'État début mai sur ce déclassement. Le service de presse de la ville confirme les propos de M. Collomb : "Le secrétaire d'État s'est dit favorable au déclassement. Il a présenté un intérêt pour la réalisation du boulevard urbain."

Le boulevard urbain plutôt que le TOP

Si ce projet de boulevard urbain voit effectivement le jour, il faudra quand même mettre en place une voie rapide pour remplacer l'A6 et l'A7. En 2013, Gérard Collomb proposait un projet de tronçon ouest du périphérique lyonnais (TOP) ou "anneau des sciences". Mais, évalué à 2,5 milliards par le Grand Lyon et à 4,3 milliards par les écologistes, le projet semble extrêmement coûteux. Les écologistes d'EELV, qui soutenaient le projet de boulevard urbain dès 2013, ont récemment signé un communiqué "Déclassement de l'autoroute  : le projet (enfin) défendu par Gérard Collomb !"

Pour Régis Guillet, attaché de presse à la métropole de Lyon, les projets de contournement restent d'actualité en plus du boulevard urbain. Les 15 % de conducteurs qui transitent par la ville via l'A6 et l'A7 vont devoir emprunter d'autres voies de l'agglomération. "À l'automne dernier, la métropole a débloqué 250 000 euros pour étudier les projets de contournement", indique M. Guillet. Malgré le coût visiblement exorbitant d'un contournement ouest, M. Guillet soutient qu'un contournement de l'agglomération sera mené à bien. "Les études viennent de débuter, il est encore trop tôt pour parler d'un calendrier sur le contournement", explique-t-il. Reste à savoir si ce contournement ouest au coût exorbitant sera abandonné au profit d'un contournement Est et d'un prolongement de l'A432 vers le sud.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut