Marion Maréchal Le Pen
CM

À Lyon, le FN vise “au-delà de 17 %”

Malgré un gros déficit de notoriété, Christophe Boudot, successeur de Bruno Gollnisch comme candidat du FN à Lyon, est convaincu que le parti d’extrême droite peut flirter avec les 20 % aux prochaines municipales lyonnaises… Ce qui équivaudrait à quadrupler ses scores de 2008.

"En 2008, nous avions des résultats calamiteux. (…) Lyon a été une terre de mission, elle ne l'est plus." Lors de l'inauguration de son local de campagne hier, Christophe Boudot a tenté de convaincre que le FN connaissait un dynamisme sans précédent à Lyon, et se fixe pour mars prochain un objectif très élevé : "Un bon score se situe au-delà des 17 %", a-t-il clamé, ajoutant même : "Le 3e arrondissement, le 7e ou encore le 8e sont des zones qui peuvent basculer." Une gageure lorsque l'on se souvient que le FN en 2008 n'a atteint dans aucun arrondissement la barre des 10 % permettant de se maintenir au second tour. Il était même en dessous des 5 % dans la plupart des arrondissements. Même à la présidentielle de 2012, Marine Le Pen n'a fait que flirter à Lyon avec la barre des 10 % (9,87 %).

S'il semble évident que le FN fera nettement mieux en 2014 qu'en 2008, faire deux fois mieux que la présidente du parti avec un candidat qui reconnaît "un certain déficit de notoriété", c'est placer la barre sans doute un peu haut. Christophe Boudot veut pourtant y croire, en cherchant la polémique sur le musée des Confluences, le tunnel de Fourvière ou encore le thème de l'insécurité à Lyon. "Le candidat UMP, Michel Havard, est inaudible, "Collomb-compatible". Le FN sera la seule opposition à Collomb", a-t-il affirmé, évoquant rapidement les quatre axes de sa campagne : le commerce indépendant, l'insécurité, le logement social et les transports. Marion Maréchal-Le Pen est aussi convaincue du succès à venir : "Ladédiabolisation” du FN nous permet d'être enfin entendus. (…) Nous commençons même à attirer un électorat socialiste", a-t-elle affirmé.

1 commentaire
  1. robertfon - 19 juillet 2013

    Sympa la photo, on distingue presque la couleur de la chemise de Thierry Philip. Ah non, c'est Marion Maréchal Le Pen ?

  2. Epsilon - 21 juillet 2013

    Lol! 17% ! Sans programme? Juste en allant faire peur aux vieilles dames? Faut pas trop rêver, quand même...Je sais bien qu'il y a un vote réflexe mais on peut espérer qu'au moins à cette élection, les électeurs vérifient ce que contiennent les propositions, leur faisabilité et leur cohérence...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut