Najat Villeurbanne 13.01.14
© Tim Douet

Najat Vallaud-Belkacem renonce-t-elle aux ABCD de l’égalité ?

Alors qu’ils devaient être généralisés à la rentrée prochaine, les ABCD de l’égalité lancés par Najat Vallaud-Belkacem en septembre 2013 pourraient disparaitre des écrans radars. Le ministre de l’Éducation, Benoit Hamon, fera des annonces à ce sujet début juillet. La ministre des Droits des Femmes, elle, se contente d’un tweet laconique pour toute réponse. D’après nos informations, le dispositif pourrait changer de nom et rester un "outil à la disposition des équipes enseignantes".

Pas encore étendus dans toutes les écoles de France, les ABCD de l’égalité sont-ils déjà voués à disparaître ? La rumeur enfle en tout cas depuis plusieurs jours. Un rapport sur cette expérimentation lancée à la rentrée 2013 et qui vise à lutter contre les stéréotypes garçons-filles à l’école sera en tout cas remis très prochainement au ministre de l’Éducation. Mais il faudra attendre les premiers jours de juillet pour que Benoit Hamon fasse "des annonces" sur le devenir de la mesure.

En visite en janvier dernier dans une école de Villeurbanne qui expérimente déjà les ABCD de l’égalité, Najat Vallaud-Belkacem, alors accompagnée du ministre de l’Éducation de l’époque, Vincent Peillon, envisageait d’étendre la mesure à l’ensemble des élèves français dès la rentrée 2014.

Théorie du genre

Mais problème, l’expérimentation a été assimilée par certains à un enseignement de la théorie du genre, catalysant des attaques sur l’école et donnant naissance à de folles rumeurs. Le dispositif a même donné lieu à la naissance du "mouvement 'Journées de retrait de l'école' emmené par Farida Belghoul, proche de mouvements d'extrême droite et du polémiste Dieudonné, rassemblant à la fois musulmans rigoristes et catholiques conservateurs", comme le précise l’AFP.

Et alors qu’un article publié ce 19 juin dans l’Express affirme que Benoit Hamon s’apprêterait à "enterrer les ABCD de l’Égalité", la ministre des Droits des Femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et le ministre de l’Éducation est loin de démentir avec fermeté cette rumeur. Tout juste Benoit Hamon et Najat Vallaud-Belkacem ont-ils publié un message identique sur leurs comptes Twitter : "L'éducation à l'égalité est une mission essentielle de l'école. Il n'est nullement question d'y renoncer". S’il est question d’égalité, le commentaire est un peu court et n’évoque pas même le nom de la mesure. Qu’en est-il des ABCD de l’égalité ? Quel avenir pour le dispositif ?

Les ABCD ni abandonnés, ni instaurés

Najat Vallaud-Belkacem étant de passage à Lyon ce vendredi, Lyon Capitale qui suit le dossier des ABCD de l’égalité depuis le début (le magazine y consacrait sa une de septembre 2013) a tenté de solliciter un bref entretien avec elle, d’habitude très disponible pour les médias lyonnais. Mais son service de presse n’a pu accéder à notre demande, arguant d’un agenda chargé à l’occasion de ce déplacement. Quant à sa position officielle sur la possibilité que les ABCD de l’égalité soient abandonnés, son service renvoie au tweet laconique de ce matin.

Mais en fait, d’après nos informations, les ABCD ne seront ni vraiment abandonnés, ni réellement instaurés. "Le nom sera probablement abandonné mais le message conservé. La forme a pu paraitre un peu rigide et trop institutionnelle", explique un acteur du dossier qui glisse que la généralisation d’un dispositif similaire ne se fera "de toute manière pas à la rentrée prochaine". Le dispositif pourrait d’ailleurs ne rien avoir d’obligatoire mais prendre la forme d’un "outil pédagogique à la disposition des équipes enseignantes".

Après la parution de l'article, Najat Vallaud-Belkacem a réagi, démentant tout abandon des ABCD de l’égalité (lire ici)

à lire également
Nicolas Simiot © Antoine Merlet
À l’approche de la mobilisation du 5 décembre, Lyon Capitale a rencontré Nicolas Simiot, enseignant villeurbannais élu du syndicat SE-Unsa. Réforme des retraites, Gilets jaunes, Stylos rouges, laïcité, mais surtout rôle de l’école…, ce professeur des écoles au parcours atypique n’élude aucun sujet, bien décidé à ne pas attendre “que l’eau boue” pour réclamer que l’on “change de logique”. Notre entretien “Grande gueule” de décembre.
2 commentaires
  1. la realité en face - 20 juin 2014

    Merci pour cet article, qui va dans le bon sens celui de l'arrêt de l'expérimentation de l'ABCD de N.ABAR et N.BELKACEM. Rappelons le, ce programme n'est qu'un copié-collé du Manifeste lesbien 1999 http://bit.ly/1mP2I3U, du programme expérimenté par N.ABAR depuis 2002, et des expériences déjà effectués par des enseignantes.Cet expérience aura eu l'intérêt de révéler aux parents que certains enseignants appliquent l'ideologie du genre...et ce que préconise le SNUipp-FSU. J'ignorais completement!

  2. la realité en face - 20 juin 2014

    Quoiqu'il en soit nous continuerons à former et informer les parents sur l'idéologie du Genre, à les alerter dès qu'on repèrera des intrusions que ce soit à LMPT ou Vigi-Gender...Farida Belghoul, elle va lancer le syndicats des parents courageux...à protester dès que le lobby LGBT viendra endoctriner les enfants sous prétexte de 'lutte contre l'homophobie'...cette affaire ne fait que commencer.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut