Tunisie Collomb MAM POM
© illustration/photomontage/TD

Les Dialogues (Presque) Imaginaires > Episode 10 : Collomb/MAM/POM

Régulièrement, au gré de l’actualité et des différentes prises de position, retrouvez sur lyoncapitale.fr un feuilleton passionnant. Parce que, comme l’écrivait Paul Auster dans La chambre dérobée, "chacun sait que les histoires sont imaginaires. Nous savons qu’elles ne sont pas vraies même quand elles nous disent des vérités plus importantes que celles que nous pouvons trouver ailleurs". Dans ce dixième épisode (presque) imaginaire, Gérard Collomb, sénateur-maire PS de Lyon, échange en visioconférence avec Michèle Alliot-Marie, qui vient juste d’être “démissionnée” du gouvernement… et avec son époux Patrick Ollier, qui lui y reste.

Gérard Collomb : Salut les amis, ah c’est génial la visio, j’ai découvert ça à Tokyo. Vous avez vu le rendu des couleurs ? ! Z’êtes vachement bronzés !

Michèle Alliot-Marie, dite MAM : Salut Gégeï. Tu n’eï pas mal non plus ! Sauf que pour toï, ça s’eï bien termineï… Ton voyage à Tunis, c’est passeï à l’as. Tu m’expliqueras.

GC : Hé hé, c’est que moi j’ai des relations dans la presse, j’arrose j’arrose. C’est ça "The Power". Mieux vaut être premier violon à Lyon que dans la fosse d’orchestre à Paname ! Allez les amis, je vous ai gardé deux belles places au chaud !

Patrick Ollier, dit POM : Eh Oh ! Moi je reste hein. Nicolas il a besoin de moi, c’est ce qu’il m’a dit.

MAM : Ouï, luï il resteï…

GC : Patrick tu déconnes ou quoi ? ! Michèle et moi la Tunisie, toi la Lybie… Ca va cartonner ! Da Bizness ! Da Bizness ! ! !

POM : Non, c’est sympa Gégé, c’est sympa. Mais mon frère Khadafi il a pas tes relations, la presse l’assassine, il m’a envoyé un texto hier et tu sais ce qu’il m’a écrit ? "Montesquieu m’a tuer".

MAM : Ouï, luï il resteï…

GC : J’y comprends plus rien. Qui reste ? Et où ?

POM : Ben moi je reste gauche dans ma botte au gouvernement par amitié et fidélité à Sarko et Michèle elle sort droite dans sa botte du gouvernement par amitié et fidélité à Sarko, voilà, c’est simple. Comme ça on a une botte dedans, une botte dehors. On sait jamais comment ça peut tourner dans ces pays, je connais bien, je connais.

MAM : Ouï, luï il resteï… Mais moï je vaï réfléchir, ça se regardeï quand même, ça se regardeï.

GC : Tunis, Tripoli, Djerba la Douce ! Un peu que ça se regarde ! Patrick, tu vas pas nous faire ça ? ! Il y a trois jours tu voulais tout péter à l’Assemblée et casser la gueule à Le Roux ! Tu vas pas mollir, pas maintenant, surtout après ce que t’as balancé hier aux journaleux : "Si elle s’en va, je pars aussi". T’aurais l’air de quoi ?

POM : Vous êtes marrants tous les deux, y’a quand même quinze ans que je poireaute pour être ministre et que tout le monde me passe devant… Là, 106 jours… C’est vraiment pas lourd. J’ai pas encore donné ma pleine mesure.

MAM : Ouï, luï il resteï…

GC : Patrick, sois réaliste… Toi non plus, t’as pas mes relations dans la presse, c’est intenable, t’es cuit, ils vont tout te sortir, le rapport de la DST, Thalès, Ballamou, les carnets de Rondot, Servier, Nouvelair, la Foire de Tripoli, Grands Moulins de Paris…

POM : Aaah, c’est cornélien ton truc. Chais plus moi, chais plus.

MAM : Ouï, luï il resteï… Comme d’habitude…

POM : Michèle… Qu’est-ce que ça veut dire ?

MAM : Tu as lu Montesquieu ouï ou non ? "La médiocriteï est un garde-fou".

GC : Euh… Michèle… Patrick…

POM : Mais… Chérie… Je t’ai bien défendue quand même…

MAM : Quel ingrat ! Pas une once de panache ! Mais personne ne te connaï, tout le monde s’en moque de toï, c’est grâce à moï que tu eï devenu ministre ! A moï et à moï seule !

GC : Euh… Michèle… Patrick… MAM ? POM ? MIAM MIAM ? POM POM ? POM POM PIDOU ?

POM : Chérie…

MAM : Salaud !

GC : POM POM POM POM ! POM POM POM POM !

POM : Ah ! La Cinquième de Beethoven ! Mouammar adore… Je me souviens, sous sa tente… Le thé à la menthe, l’Esprit des lois, son tonneau des Danaïdes, sa peau de chagrin…

MAM : Ouï, luï il resteï… Mais moï je vaï réfléchir, ça se regardeï quand même, ça se regardeï.

5 commentaires
  1. Yvan, de Lyon - 28 février 2011

    Excellent dialogue ! mdrC'est une évidence qu'il y en a un qui est passé au travers !Pourtant, les raisons de ce voyage, sont similaires avec celui de MAM. Sauf que, elle n'a pas eu l'impolitesse d'habiller un voyage privé en voyage officiel.J'espère que les élus, vont demander des comptes ! Notamment, en ce qui concerne les frais générés par le déplacement de 'Madame'.Triste fin de mandat.

  2. christian - 28 février 2011

    oh ouïïïlle tout simplement E X C E L L E N T

  3. pilou - 28 février 2011

    Affligeant de parti pris. Mais bon est ce que l'on peut s'attendre à autre chose de la part de notre petit figaro lyonnais?

  4. yoyo - 28 février 2011

    Excellent! c'est la réalité qui est 'affligeante',pas ce dialogue 'pilou'!Affligeante aussi bien pour POM et MAM que pour notre César local.'Parti pris','figaro lyonnais'??C'est toi qui as un parti pris,mais tu as le droit de défendre tin champion!!Il y est allé ou pas en tunisie?

  5. the floyd - 28 février 2011

    sacré Yvan! tes commentaires nous ferons toujours rire ^^

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut