Laurent Wauquiez
©Tim Douet

Compte administratif : Wauquiez fier d’avoir “dépassé les objectifs”

Ce jeudi 29 juin durant l’assemblée plénière du conseil régional, le compte administratif 2016 a été présenté aux élus présents qui devaient le voter. Le président du conseil régional, Laurent Wauquiez s’est dit fier d’avoir réalisé “130 millions d’euros d’économie” de dépenses de fonctionnement.

Ce jeudi, la Région présentait le compte administratif de 2016. Si Laurent Wauquiez n’a pas boudé son plaisir d’avoir“dépassé les objectifs”, beaucoup d’autres élus n’ont pas semblé partager cet avis. Malgré tout, c’est avec fierté que le président n’a pas manqué de rappeler que beaucoup ne pensaient pas réalisable fixé l’objectif de 75 millions d’euros en 2016. Pourtant, d’après le compte administratif, cet objectif aurait été atteint, mais surtout dépassé. “C’est difficile à contester”, fanfaronne le président du conseil régional.

Des engagements “largement atteints

L’ancien député Les Républicains a également mis en avant le fait qu’il n’y a eu aucune augmentation d’impôt durant cette année 2016. Laurent Wauquiez a aussi fait état de différentes avancées dans la région tel que la défense des usages face à la SNCF lorsqu’un train est en retard et a piqué l’ancienne majorité PS au passage : “Si vous vous étiez bougés on aurait pu le faire avant”. Certains des conseillers régionaux ne partagent pas l’enthousiasme revendiqué du président du conseil pour ce compte 2016. Des gestions “mal maîtrisées” pour les uns, “un certain nombre d’échecs” pour d’autres.

Le FN ne vote pas contre le compte administratif

Du côté de l’opposition PS, on estime que Laurent Wauquiez “n’a pas de quoi pavoiser”. Ces derniers ont critiqué un compte administratif "bien moins vertueux qu’annoncé" sur les économies et "pas si flatteur" sur les investissements. "Ce niveau d'investissement a des explications qui ne dépendent en rien de la politique de Laurent Wauquiez, mais plutôt d'ajustements techniques qui lui permettent de sauver son budget", ont-ils estimé. Fait nouveau, pour la première fois depuis 1998, le Front national n’a pas voté contre le compte administratif, mais s’est abstenu.

à lire également
Gérard Collomb à la sortie du conseil des ministres, le 12 juin 2018 © Ludovic Marin / AFP
Le texte final de la loi asile-immigration a été adopté ce mercredi 1er août à l’Assemblée nationale. Une décision qui ravit le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, mais ne satisfait pas l’opposition, pour des raisons différentes.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut