Attentat en Isère : Manuel Valls parle d’une “guerre de civilisation”

Manuel Valls s’est montré très offensif après l’attentat perpétré à Saint-Quentin-Fallavier (Isère) qui a coûté la vie à une personne vendredi matin.

Le Premier ministre a parlé d'une "guerre de civilisation" au micro d'Europe 1 ce dimanche. "Il y a une volonté de Daesh de s’attaquer à nos valeurs universelles. Ces djihadistes combattent non pas l’Occident mais les valeurs universelles", a annoncé le chef du gouvernement.

Avant de poursuivre et de rassurer : "La menace va être constante à un niveau élevé et dans le temps. Nous sommes confrontés à une guerre contre le djihadisme, le terrorisme et l’islamisme radical. Nous ne pouvons pas perdre cette guerre de civilisation. Les moyens sont à la hauteur de cette menace majeure. L’Etat de droit est notre meilleure arme contre le terrorisme."

Manuel Valls n'a pas souhaité polémiquer sur l'absence d'union nationale du côté des politiques après cet événement dramatique (voir par ailleurs).

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut