5 élus pour l'UMP, 3 pour les Verts, 2 pour le PS ?

D'après leurs premières estimations, l'UMP arriverait largement en tête, suivie des Verts, deuxième force politique du Sud-Est.

Les estimations pour la région Sud-Est :

UMP - Françoise Grossetête : 29,70 %
Europe Ecologie - Michèle Rivasi : 17,00 %
PS - Vincent Peillon : 15,50 %
FN - Jean-Marie Le Pen : 8,50 %
MoDem - Jean-Luc Bennahmias : 7,50 %
Front de gauche - Marie-Christine Vergiat : 6,20 %
Libertas - Patrick Louis : 4,20 %
NPA - Raoul Jennar : 4,00 %
LO - Nathalie Arthaud : 0,90 %

D'après ces premières estimations, les 13 sièges au Parlement européen pour la région Sud-Est se répartiraient ainsi : 5 pour l'UMP (François Grossetête, Damien Abad, Dominique Vlasto, Gaston Franco et Nora Berra), 3 pour les Verts (Michèle Rivasi, François Alfonsi et Malika Bearab-Attou), 2 pour le PS (Vincent Peillon, Sylvie Guillaume), 1 pour le FN (Jean-Marie Le Pen), 1 pour le Modem (Jean-Luc Bennahmias) et 1 pour le Front de gauche (Marie-Christine Vergiat).

C'est le marseillais Karim Zéribi, 3e de la liste PS, qui ferait ainsi les frais de l'échec de la liste conduite par Vincent Peillon. De quoi probablement donner du grain à moudre à Gérard Collomb, qui pensait que Thierry Philip, le maire du 3e arrondissement, aurait fait un meilleur candidat. Sa ligne politique d'une alliance au centre pourrait par contre être affaiblie par la grande faiblesse du Modem, relégué en 4e position dans le Sud-Est, et la force au contraire des listes écologistes et d'extrême-gauche.

La droite lyonnaise pourrait quant à elle obtenir deux élus : Damien Abad (Nouveau Centre), un nîmois qui est en train de s'installer à Lyon, et Nora Berra (UMP), 5e de la liste, qui profiterait du score exceptionnel de l'UMP. Le villieriste Patrick Louis ne retrouverait par contre pas son siège.

La large victoire de l'UMP devrait par ailleurs donner un peu plus de crédit à Françoise Grossetête, qui devrait conduire l'année prochaine les listes de droite pour tenter de reprendre la Région à Jean-Jack Queyranne (PS).

à lire également
Génération Z. Contacté par “Madame Z”, Philippe Meirieu a tout de suite fait part de son enthousiasme. Pédagogue reconnu et figure des écologistes à Lyon, l’ancien vice-président de la Région soutient pleinement Grégory Doucet sur le chemin “courageux” de l’union des écologistes et de la gauche.   Pourquoi soutenez-vous la candidature de “Madame Z” ? Je […]

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut