borloo lévy centristes
Fanny Mokas

2e circonscription : Fabienne Lévy veut attaquer Hamelin en justice

borloo lévy centristes ()

Fanny Mokas

Fabienne Lévy, candidate radicale dans la 2e circonscription, a tenu une conférence de presse jeudi matin. Furieuse, elle a vivement critiqué la profession de foi de son adversaire UMP, Emmanuel Hamelin, annonçant qu'elle préparait un recours en justice.

borloo ()

''Il veut induire les électeurs en erreur pour détourner leurs voix.'' Fabienne Lévy, candidate radicale valoisienne soutenue par le Centre pour la France dans la 2e circonscription ne décolère pas. Ce jeudi 7 juin, elle a tenu à dénoncer la profession de ''mauvaise'' foi d'Emmanuel Hamelin, son concurrent UMP, devant la presse. ''Il utilise l'image de Jean-Louis Borloo alors que je suis la candidate radicale !'' tempête l'élue du 1er arrondissement. Celle-ci entend déposer un recours en justice après les élections législatives. ''N'ont-ils pas assez de soutiens à l'UMP pour être obligés de nous voler les nôtres ?'' La profession de foi du candidat de droite présente également Laurent Lecoeur, son suppléant, comme étant affilié à l'étiquette ''Rassemblement Radical''. ''Avec une majuscule, pour faire croire qu'il y a un 3e Parti Radical ! Ce sont des manières de voyous !'' s'exclame sèchement la candidate.

Les centristes en colère

Présent à ses côtés ce matin, Bernard Fialaire, président du Parti Radical du Rhône, dénonce quant à lui l'utilisation de la bannière ''Rassemblement de la droite et du centre'' sous le logo UMP sur la profession de foi du candidat Hamelin. ''Cette appellation a été déposée par Laurent Hénart, le secrétaire général du Parti Radical'' souligne-t-il. ''Hamelin fait preuve de malhonnêteté intellectuelle, il se conduit comme un délinquant''. Egalement présent, Cyrille Isaac-Sibille, le président du Modem du Rhône, est tout aussi furieux. ''Ont-ils honte d'être de droite ? Qu'ils assument leur appartenance politique et qu'ils laissent le centre tranquille !'' s'écrie-t-il. ''La droite veut nous vampiriser, exactement comme le PS le fait avec les écolos !''

''Détournement de fonds''

C'est pour eux une évidence, l'UMP ne veut pas que le Parti Radical soit remboursé de ses frais de campagne par l'Etat. Créditée de tout juste 5 % des voix dans le dernier sondage Opinion Way-Fiducial réalisé auprès d'un échantillon de 550 personnes du 1er au 4 juin, Fabienne Lévy sait qu'elle doit atteindre ce seuil pour que l'Etat lui rembourse 47,5 % de ses frais de campagne. ''Si je fais 4,9 %, il y aura clairement eu détournement de fonds !'' prévient la candidate. Menaçant d'aller devant le Conseil Constitutionnel, elle précise qu'elle ne fera pas annuler l'élection pour autant. ''La loi sur le dépôt des professions de foi à la commission de propagande doit être modifiée'' explique la radicale. Actuellement, les candidats ne peuvent pas accéder à celles de leurs adversaires. ''Si nous avions vu ça, ça n'aurait jamais été publié !''

Une histoire ''dérisoire'' pour Hamelin

Contacté par Lyon Capitale, Emmanuel Hamelin ne prend pas vraiment la menace au sérieux. ''A mon avis, c'est beaucoup de bruit pour rien'' déclare le candidat. Se défendant d'avoir voulu induire en erreur les électeurs, il estime que ''tout le monde sait que Borloo soutient Fabienne Lévy'', jugeant cette histoire ''dérisoire''. ''J'ai simplement voulu afficher la relation amicale que nous avons, ainsi que le travail que nous avons effectué ensemble sur la Duchère'' se justifie-t-il. Quant à l'utilisation de la bannière ''Rassemblement de la droite et du centre'', Emmanuel Hamelin n'y voit pas de problème. ''90 % des candidats UMP utilisent ces termes'' selon le conseiller municipal de Lyon. Celui-ci poursuit en affirmant que l'étiquette ''Rassemblement Radical'' est une appellation qui ''n'appartient à personne'' et qui montre ''l'attachement de Laurent à son ancien parti''. Laurent Lecoeur a effectivement été exclu du Parti Radical lorsqu'il est devenu le suppléant d'Emmanuel Hamelin.

à lire également
Sur le site de la Manufacture des Tabacs, la faculté de Droit de l'Université Jean Moulin Lyon 3 ouvre pour la première fois ses portes en soirée, le jeudi 4 octobre. Au programme : conférences de ténors du barreau, procès fictif du personnage Severus Rogue de Harry Potter ou projection et débat autour du documentaire déjanté "Ni juge, ni soumise" en présence de la juge d'instruction belge Anne Gruwez  et des réalisateurs de l'émission Strip-tease...
1 commentaire
  1. jeunesradicaux69 - 7 juin 2012

    Laurent LECOEUR, en voilà bien un qui n'a pas le monopole Radical !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut