2007 : Les entretiens présidentiels de Lyon Capitale

On saura alors qui sera réellement candidat à la présidentielle. Pendant cette première partie de campagne, commencée en septembre 2006, Lyon Capitale a eu l'occasion de rencontrer la majorité des candidats possibles ou probables, mais aussi quelques "seconds couteaux" ou grands témoins. Voici l'occasion de les relire. Les candidats qui ne se sont pas encore exprimés auront naturellement l'occasion de le faire dans les cinq semaines qui nous séparent encore du premier tour.

Bayrou mange du Lyonlien

Arlette : "Je crois encore à la Révolution"lien

Ce Lyonnais Rebelle à l'Intérieurlien

Christian Poncelet : l'homme le mieux nourri du mondelien

Michel Noir : "La présidentielle va être passionnante"lien

Bachaud : un lyonnais candidat à la présidentiellelien

Montebourg : "La campagne PS est autodestructrice" lien

Deux petits à suivre : Nekkaz et Allenbachlien

Villiers veut desserrer la tenaille Sarkozy-Le Penlien

Une question à Corinne Lepage

Gollnisch de retour à Lyonlien

Les nouvelles ambitions d'Alain Carignon

Et si Strauss-Kahn était le meilleurlien

Le miraculé est de retourlien

Cavada : "Sur l'Europe, il y a une alliance du silence"lien

Votez Castro pour un Président rentre-dedans !lien

Fabius : "La gauche, ce n'est pas le bourrage de crâne !"lien

Hollande - Royal : La campagne en famillelien

Ségolène Royal : "Je veux m'appuyer sur les banlieues pour relancer la croissance"lien

Le Pen : "Sarkozy laboure notre terrain, je récolterai"lien

Bové drague Ségolènelien

Collomb : "La victoire est à portée de main"lien

Dupont-Aignan : "La campagne est scandaleuse"lien

Paul Ariès : Qui ne veut plus gagner des millions ?lien

Mercier : "Avec Bayrou, il se passe quelque chose"lien

à lire également
péage
Alors qu'un accord secret a prolongé les concession autoroutières des sociétés françaises, dont celle de Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR), qui exploite les axes de la région Auvergne-Rhône-Alpes, un lanceur d'alerte grenoblois a déposé un recours auprès du Premier ministre pour demander son annulation.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut