Illustration police Tim 26
© Tim Douet

Une femme renonce à porter plainte pour violences conjugales

La victime a renoncé à poursuivre son mari par peur des représailles.

Un San-Priod de 29 ans a été interpellé ce mercredi à son domicile pour violences conjugales. Son épouse n'a pas souhaité porter plainte, craignant des représailles. De tels faits avaient déjà été signalés le 7 juin dernier, pour lesquels la victime avait eu 2 jours d'ITT. Le prévenu a été laissé libre avec remise d'une convocation par procès-verbal.

Selon le rapport de 2015 de l'Observatoire national de la délinquance, environ 60 000 cas de violences conjugales contre des femmes ont été constatés en 2014, soit 5 % de plus qu'en 2013. Une statistique qui n'inclut pas les violences non signalées à la police, notamment par peur des représailles.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut