Me Frédéric Doyez, avocat à Lyon © Tim Douet

Rejet de la demande d’expertise psychiatrique du père Preynat

La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Lyon a rejeté la demande formulée par Me Frédéric Doyez, l’avocat du prêtre qui a abusé de dizaines d’enfants pendant des décennies à Sainte-Foy-lès-Lyon.

Bernard Preynat va être renvoyé devant le tribunal correctionnel. La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Lyon a rejeté, ce jeudi, la dernière demande de son avocat, Me Frédéric Doyez, qu'une expertise psychiatrique soit menée, rapporte France 3. Une demande basée sur les affirmations de Bernard Preynat selon lesquelles il aurait lui-même été abusé durant son enfance. L'association de victimes la Parole Libérée nous rappelait encore récemment que le prêtre n'avait d'ailleurs jamais caché à sa hiérarchie son attirance pour les enfants (lire ici). Me Doyez va recourir à une expertise privée, qui n'aura pas la même valeur.

Le parquet requiert donc le renvoi du prêtre aux dizaines de victimes devant le tribunal correctionnel pour agressions sexuelles sur mineurs par personne ayant autorité. Cela pour huit personnes abusées durant leur enfance. Pour des dizaines d'autres, les faits tombent sous le coup de la prescription. La Parole Libérée dénombre 80 victimes du prêtre pédophile. Reste désormais au juge d'instruction de rendre son ordonnance de renvoi pour clore l'instruction et s'acheminer vers le temps du procès. Pas avant 2020, a priori.

Affaire Barbarin  : 4 ans pour écarter définitivement Preynat

à lire également
Le cardinal Barbarin a été relaxé ce jeudi par la Cour d'appel de Lyon. Les juges ont estimé qu’il aurait dû dénoncer les faits avant le 26 février 2013, mais que les faits étaient prescrits. Concernant les faits postérieurs, pour lesquels il a été condamné, contrairement à la première instance, la cour a déclaré que le cardinal n’avait pas à saisir la justice.
1 commentaire
  1. vieux caladois - 16 juin 2019

    procès pas avant 2020, donc Barbarin a été considéré comme complice de faits non jugés ! ...cassation

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut