François Devaux avec les avocates des parties civiles © Jeff PACHOUD / AFP

Procès Barbarin : "Merci d'avoir secoué l'Eglise" lance un évêque

Monseigneur Gobillard, évêque auxiliaire de Lyon, a remercié les victimes de pédophilie d'avoir "libéré la parole" et "secoué l'église", en marge du procès Barbarin.

Ce fut l'un des temps forts de cette quatrième journée du procès du cardinal Barbarin à Lyon (lire le résumé de la matinée ici). Durant une suspension d'audience, monseigneur Gobillard (qui ne fait pas partie des prévenus), évêque auxiliaire de Lyon, responsable de la communication du diocèse, est allé à la rencontre de François Devaux, président de "La Parole libérée" et victime du père Preynat. Durant plusieurs minutes, devant les plaignants et les journalistes, l'évêque a rendu un long hommage : "Merci à Alexandre d'avoir été le premier à porte plainte. Merci à Alexandre et François d'avoir permis à certains de revivre. Libérer la parole nous a fait revivre. Merci d'avoir permis que le procès Preynat ait lieu, sans vous il n'aurait probablement pas eu lieu".

L'évêque les a également remerciés d'avoir "secoué l'Eglise", explique que cela l'avait "changé", "Je ne suis plus le même hommeMerci d'avoir secoué l'Eglise, il a des dysfonctionnements, il y a des difficultés, il faut que l'on change". Face à lui, François Devaux l'a remercié à son tour pour sa sincérité.

à lire également
Le père Pierre Vignon, en septembre 2018, à Saint-Martin-en-Vercors © Tim Douet
Le prêtre drômois, évincé du tribunal ecclésiastique de Lyon après avoir lancé une pétition demandant la démission du cardinal Barbarin maintient sa position après cette semaine de procès. L'auteur du livre "Plus jamais ça", sorti ce 2 janvier aux éditions de l'Observatoire salue le courage des victimes et s'interroge sur la soutien dont peut encore bénéficier le Primat des Gaules auprès de ses ouailles lyonnaises.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut