Palais de justice de Lyon - Balance
© Tim Douet

Près de Lyon - harcèlement sexuel : prison ferme pour un militaire

Le sergent-chef a été condamné à quatre mois de prison ferme et huit avec sursis pour avoir harcelé trois femmes sur la base aérienne d’Ambérieu-en-Bugey (Ain).

Un militaire a été condamné mardi à de la prison ferme pour harcèlement sexuel sur trois femmes venues faire leur service militaire volontaire. Selon Le Progrès, le sergent-chef leur avait envoyé des messages faisant été d'avances répétées et de propos suggestifs via les réseaux sociaux. Face à une pression de plus en plus forte, les victimes avaient fini par accepter des relations sexuelles. 

Les jeunes femmes âgées de 18 à 22 ans se sont rendu compte qu'elles vivaient le même harcèlement quand l'une d'elles a commencé à s'en plaindre. Le suspect a été condamné à un an de prison, dont quatre ferme, avec mise à l'épreuve et une amende de 1000 euros par victime.

à lire également
Serge Deygas, bâtonnier du barreau de Lyon © Antoine Merlet
Entré en fonctions le 1er janvier avec sa vice-bâtonnière, Joëlle Forest-Chalvin, le successeur de Farid Hamel débute son mandat par un important mouvement social. Comme dans le reste du pays, les avocats du barreau de Lyon sont mobilisés depuis le début de l’année dans une retentissante grève contre la réforme de leur caisse de retraite. Ils ont perturbé la rentrée solennelle de la cour d’appel, boudée par Serge Deygas, et retardé la tenue du procès Preynat, pour signifier leur opposition à une refonte qui les verrait perdre leur indépendance, cotiser plus pour toucher moins à la retraite.
Faire défiler vers le haut