Police lyon
©Tim Douet

Lyon : il touche une allocation sous sept identités différentes

Un Lyonnais de 25 ans a été arrêté pour avoir touché des allocations Pôle Emploi de sorti de prison sous sept identités usurpées.

Un Lyonnais de 25 ans a été interpellé le 9 novembre dernier à 9h15. Entre 2016 et 2017, il aurait bénéficié de l'allocation temporaire d'attente versée par Pôle Emploi aux personnes sortant de prison et en attente de trouver un emploi sous sept identités usurpées pour un préjudice de 9 278 euros. L'alerte a été donnée par un employé de Pôle Emploi lorsque le suspect s'est à nouveau présenté devant lui pour demander une nouvelle allocation (préjudice évité de 24 000 euros). Le Lyonnais avait déjà souscrit deux crédits revolving à partir de ces mêmes identités. Le préjudice est de l'ordre 6 626 euros pour ces crédits. Il a reconnu les faits et fera l'objet d'une comparution devant un officier de police judiciaire le 8 février prochain pour "escroquerie, aggravées et usurpations d’identités".

à lire également
Un trentenaire a été interpellé le 11 juillet, à Villeurbanne, pour avoir commis des violences sur sa sœur, l’avoir menacé de mort et dégradé son véhicule. Un équipage de l’unité de sécurité de proximité locale a arrêté un Villeurbannais de 31 ans le 11 juillet à 21h30 pour avoir violenté sa sœur (10 jours d’ITT) […]
7 commentaires
  1. Kasneh - 10 novembre 2017

    Pourquoi s'arrêter quand on pense toucher le jackpot ! Retour à la case départ.

  2. Robes Pierre - 10 novembre 2017

    étonnant ce blocage des services de l'état , chacun d'entre nous est identifié par son numéro de sécurité social unique pour chaque individu, il suffirait de supprimer tous les numéros propres aux différents organismes, Impôts, CAFAL, pole emploi ,Assedic etc, de les remplacer par ce numéro ce qui permettrait de croiser les fichiers, impossible ensuite de percevoir deux, trois , etc allocations identiques dans deux , trois etc régions différentes.

  3. Abolition_de_la_monnaie - 13 novembre 2017

    halala, cette société primitive qui se vole, qui trafique, et tous ces gens qui s'indignent tout en soutenant ce système du fric. Risible...

  4. Robes Pierre - 13 novembre 2017

    la secte anti fiduciaire frappe à nouveau, toujours avec de nouvelles solutions.

  5. Abolition_de_la_monnaie - 14 novembre 2017

    @Robes Pierre le sanglant : . Qualifier le point de vue adverse de 'secte', c'est de la diffamation non ? Pour votre info, nous sommes pour la démocratie directe réelle et nous l'appliquons : c'est à l'opposé des sectes qui 'suivent le chef'. . Nos solutions ? Commencer par le début : cours de psycho, de philo, d'économie, dans toutes les écoles et ceci dès l'âge adéquat (et non seulement pour les filières spécialisées).

  6. Robes Pierre - 14 novembre 2017

    C'est la définition que tu donnes, différente du dico, personnes qui tendent et soutiennent le même raisonnement, dans ce cas raisonnement dont on peut douter du sérieux, mais je persiste ceci permet de se dédouaner des véritables enjeux.

  7. Abolition_de_la_monnaie - 15 novembre 2017

    Le véritable enjeux est d'avoir une bonne qualité de vie au sens large, or soutenir l'utilisation de monnaie entraîne la destruction des ressources de la planète (parce que la nature n'établit pas de facture), et l'exploitation d'humains par d'autres humains (principe de 'la solde' pour faire faire à d'autres l'impensable pour soi). Vous êtes dépassé par la civilisation de l'accès, avez échoué avec vos grands principes, alors...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut