Philippe Layat
@tim Douet

L'agriculteur Philippe Layat débouté dans la plupart de ses demandes

Hier, nous vous annoncions que Philippe Layat avait formalisé ses nombreuses doléances vis-à-vis des aménagements de la voie d'accès menant au Grand stade qui coupe son terrain en deux parties. Mais la plupart de ses demandes ont été rejetées par le tribunal administratif de Lyon.

La Métropole de Lyon avait construit un "boviduc" destiné à faire traverser ses moutons entre ses deux parcelles sans perturber la circulation au-dessus. Pour faciliter le passage de son tracteur, une rampe avait aussi été aménagée des deux côtés de la route. Deux installations jugées impraticables selon l'agriculteur qui demandait l'éclairage du "bovidoc" et le changement du revêtement du sol et l’aménagement en pente plus douce pour les rampes d'accès. Il avait aussi demandé la construction d'une clôture de deux mètres en treillis soudé à la place de la clôture souple actuelle afin de mieux protéger ses moutons de possibles vols et la mise en place d'une signalisation de passage d'engins agricoles. Seule cette dernière requête a été acceptée et ordonnée ce mardi par le Tribunal.

Le combat judiciaire va continuer

Selon Le Progrès l'avocat de Philippe Layat souhaite poursuivre ses démarches judiciaires estimant que sur le fond le tribunal n'avait pas donné tort à son client. "Les autres demandes ont été rejetées, car le président n'a pas constaté l'urgence de réaliser ces travaux. Mais le président ne conteste pas le bienfondé de notre demande" a-t-il déclaré dans les colonnes du journal. Le combat n'est donc pas près de s'arrêter puisque l'agriculteur souhaite représenter ses demandes devant le tribunal administratif réuni en formation collégiale en déposant un recours de plein contentieux.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut