INPS Police Scientifique recherche d’ADN © Tim Douet

Issoire : le détenu de Lyon Corbas a-t-il mangé les doigts de sa victime ?

L'enquête autour du cadavre dépecé d'Issoire dans le Puy-de-Dôme se poursuit. Le suspect incarcéré à Lyon-Corbas aurait mangé les doigts de sa victime.

Début janvier, un plombier découvre des morceaux de corps humain dans une canalisation d'un immeuble à Issoire, dans le Puy-de-Dôme. La victime, un homme de 45 ans sous curatelle après avoir touché un héritage, a pu être identifiée par les enquêteurs, ainsi qu'un suspect, un toxicomane de 36 ans, sans emploi. L'homme au lourd casier judiciaire a été interné deux fois en hôpital psychiatrique pour des troubles schizophrènes. L'individu a été incarcéré à Lyon-Corbas ce mercredi 16 janvier. Il est mis en examen pour "assassinat" et "atteinte à l'intégrité d'un cadavre". Selon le Progrès, "il aurait poignardé sa victime pour une histoire d'argent". Les enquêteurs ont retrouvé des traces de sang humain dans une poêle. L'homme aurait expliqué avoir mangé les doigts de sa victime pour empêcher une identification avec ses empreintes digitales. Dans un premier temps, il aurait découpé le corps de l'homme de 45 ans avec une disqueuse, voulant s'en débarrasser par les toilettes, avant de renoncer constatant qu'il avait bouché les canalisations. Il a alors mis les restes de sa victime dans des sacs, les rapporte chez lui pour continuer sa macabre besogne. Selon le Parisien, un cerveau et un foie humains ont été retrouvés dans un congélateur. Mercredi, son avocate a mis en avant "la pathologie" de son client, "Il est schizophrène et a surtout besoin de soins spécifiques au quotidien", rapporte La Montagne. L'individu a été incarcéré à Lyon-Corbas et l'enquête se poursuit.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut