Genève attaque de nouveau la centrale nucléaire du Bugey

Après une première plainte classée sans suite en 2017, la ville et le canton de Genève ont reporté plainte contre la centrale nucléaire située dans l’Ain.

Selon le Dauphiné libéré, le gouvernement cantonal et la municipalité de Genève ont décidé de déposer conjointement une plainte contre X au pénal. Les Suisses s'inquiètent de la proximité (80 km) de la 2e plus vieille centrale nucléaire de France. Il s'agit de leur 2e plainte après celle déposée en mars 2016. À l’époque, le parquet de Paris a déclaré que son Pôle santé publique avait été saisi et qu'une enquête préliminaire état ouverte pour “mise en danger d'autrui et pollution des eaux”. Finalement, la justice avait décidé de ne pas donner suite, estimant que les faits n'étaient pas assez caractérisés.

Contrairement à Lyon, la ville de Genève siège dans la commission locale d'information (CLI) de la centrale nucléaire du Bugey. En septembre la métropole de Lyon, via son président David Kimelfeld, a assuré qu'elle allait demander d'intégrer “dans les plus brefs délais” la CLI de la centrale située à 44 kilomètres de Lyon.

à lire également
Ralentie en début d’année par le mouvement des avocats contre la réforme des retraites, l’institution judiciaire a été paralysée près de deux mois par les mesures de confinement. Malgré une reprise progressive de l'activité au tribunal depuis le 11 mai, un important retard dans les dossiers s’est accumulé. Au pénal, pendant cette période, seules les urgences sont traitées, en comparutions immédiates. Urgences vitales pour les femmes battues, alors que les affaires de violences conjugales se succèdent tous les après-midi.
1 commentaire
  1. Galapiat - 19 décembre 2018

    Genève accuse de polluer l'eau ? les eaux de refroidissement remonteraient donc vers la Suisse ?Il s'agit de décisions nationales , on aimerait bien que les Helvètes s'occupent de leur territoire.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut