Voyage à New York

Conseils de survie en milieu hostile

  • Les prix affichés dans les magasins ou les restaurants sont souvent hors taxe en dehors des vêtements et des chaussures de moins de 110$. Cette taxe s’élève généralement à 8,25 % pour la restauration et à 13,65 % pour l’hôtellerie.
  • Le service n’est généralement pas compris aux États-Unis et le salaire fixe du personnel dans les bars et restaurants est dérisoire. Les Français ont la réputation d’être un peu léger sur le pourboire. Lors d’un repas, selon votre degré de satisfaction, il est de bonne guerre de laisser un “tip” allant de 15 à 20 % de l’addition. Petite astuce, une fois l’adition en main, prenez le montant de la taxe (soit 8,25 % de la note) et multipliez-le par deux. Vous laisserez ainsi un pourboire de 16,50 % et redorerez le blason de notre nation.
  • Le métro a beau être ouvert toute la nuit et figurer parmi les réseaux de transports en commun les plus importants de la planète avec quelque 468 stations, on marche beaucoup à New York tant le spectacle en surface ne cesse de surprendre. Du coup, préférez des chaussures confortables.
  • Dès la descente de l’avion, une tradition new-yorkaise se met en place : l’interminable file d’attente. Et les Français sont connus pour resquiller… Il faut donc s’armer de patience et oublier toute petite plaisanterie à l’encontre des douaniers toujours là pour vous rappeler qu’ils ne sont pas là pour déconner. Et attendez-vous à subir une petite interro en anglais de bienvenue.
  • New York est devenue l’une des villes les plus sûres des Etats-Unis. Il est tout de même conseillé de contourner Central Park la nuit et d’éviter tous signes ostentatoires lors d’une promenade dans les rues du Bronx ou de Spanish Harlem.

Les 5 incontournables de NY

Se faire un trois étoiles au Michelin, à New York, c’est possible
Quatre enseignes se partagent cette distinction : Le Jean-Gorges, Le Bernardin, le Per Se et le Masa. Plus typique, Le Sylvia, célèbre restaurant de Harlem, propose quelques recettes sudistes du meilleur effet. Probablement la rencontre la plus fine entre l’Afrique et le Nouveau Continent. Pensez à réserver une table avant même votre billet d’avion.

Se faire un concert dans le temple du jazz
Au cœur de Harlem, depuis 1939, le Lenox Lounge a vu passer les plus grandes légendes du jazz US, de Billie Holiday, à Miles Davis, en passant par John Coltrane. Malcom X lui-même y avait ses habitudes.

Se faire un coucher de soleil sur la Skyline
Le ferry pour Staten Island propose une vue inoubliable et romantique avec, en prime, la Statue de la Liberté à portée de flash. Une solution totalement gratuite et pratique pour éviter la queue au pied du monument.

Se prendre un verre sur le Top of The Rock
Le Rockefeller Center avec sa vue imprenable sur New York, offre un panorama aussi vertigineux que celui de l’Empire State Building, la file d’attente en moins, sur une terrasse panoramique bien plus impressionnante.

Se perdre dans Brooklyn et délaisser un peu Manhattan
La balade sur le pont qui sépare les deux boroughs vaut, à elle seule, le déplacement. Mais délaisser Brooklyn lors de son périple et ne pas faire un détour par Williamsburg, ce serait un crime tant le quartier regorge de lieux surprenants, de boutiques, de disquaires, de salles de concerts, de galeries et d’happenings impromptus au milieu des rues.

à lire également

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut