Verdi, dernière inspiration de saison

Bouleversé Verdi décide de composer une messe hommage à ce grand homme qu'il admirait. Du deuil naît le Requiem, un monument sacré de la musique romantique.

C'est à cette grande pièce ambitieuse que le Chœur et Orchestre XIX s'attaque pour clore la saison. Quel chemin parcouru par cet ensemble qui était, à ses débuts, constitué d'amateurs de haut niveau et qui en 1995 intègre un noyau solide de professionnels ; choisi par la ville de Lyon pour le grand concert du passage à l'an 2000, l'ensemble acquiert la reconnaissance. Aujourd'hui le Chœur et Orchestre XIX, qui doit son nom à sa spécialisation dans les œuvres musicales du XIXème siècle, est formé d'un orchestre et d'un chœur professionnels. Jean-Philippe Dubor, directeur de l'ensemble, aborde aussi bien dans sa programmation la musique sacrée pour chœur, solistes et orchestre que le répertoire lyrique, notamment les opéras de Verdi.

La saison s'achève et pour l'évènement l'ensemble a fait appel à un quatuor de solistes exceptionnels : Cécile de Boever, soprano, diplômée du CNSM de Lyon ; Edna Prochnik, mezzo-soprano qui se produit régulièrement avec le New Israeli Opera, ainsi qu'en Allemagne et aux Pays-Bas ; le ténor Patrick Garayt à la voix chaude et agile et Philippe Fourcade, baryton français qui étudia le chant à la Guildhall of Music de Londres, et à l'Ecole de l'Opéra de Paris. Pour les accompagner, cinquante choristes et soixante musiciens interpréteront ce chef-d'œuvre de Verdi, un Requiem bouleversant. Un concert à ne pas manquer puisque à la qualité des interprètes vient s'ajouter la beauté du lieu, le cœur de la crypte de Fourvière, endroit propice à la grâce romantique de l'œuvre de Verdi.

Audrey Hadorn

Requiem de Verdi. Mercredi 18, vendredi 20 et mardi 24 juin à 20h.
Crypte de Fourvière, Lyon 5e
Renseignements : 04 78 93 62 11

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut