Christian Schiaretti / Jean Bellorini
Christian Schiaretti / Jean Bellorini

TNP : c’est Jean Bellorini qui succédera à Schiaretti

La mairie de Villeurbanne vient d’annoncer le nom du successeur de Christian Schiaretti à la tête du TNP. Il s’agit du directeur du théâtre Gérard-Philipe à Saint-Denis, Jean Bellorini.

Après de longs mois d'atermoiements, les tutelles ont enfin choisi le nouveau directeur du TNP. Le successeur de Christian Schiaretti à la tête de l’institution sera donc Jean Bellorini, qui dirige actuellement le théâtre Gérard-Philipe à Saint-Denis. Un choix dont “se réjouit” le maire de Villeurbanne, saluant un choix “qui s'inscrit dans la lignée des grands noms qui l'ont précédé”. “Au théâtre Gérard-Philipe, à Saint-Denis, Jean Bellorini a su amener le théâtre dans la vie des habitants de cette ville cosmopolite en périphérie de Paris”, souligne Jean-Paul Bret.

“L’exigence doit rester populaire”

“Son approche d'un centre dramatique national comme service public “aussi vital que l'eau courante et l'électricité” a une résonance particulière dans notre ville, insiste le maire de Villeurbanne, où l'exigence doit rester populaire.” Jean-Paul Bret cite également la “constellation d'artistes au cœur [du] projet” de Jean Bellorini : Tiphaine Raffier, Joël Pommerat, que l’on connaît bien au TNP et qui est déjà programmé pour la saison prochaine (par l’équipe Schiaretti-Jourdain en place), André Markowicz (le grand traducteur de Dostoïevski, auteur de la version des Démons adaptée par Sylvain Creuzevault également au programme en 2019-2020), la metteuse en scène suisse Lilo Baur ou la directrice de la Criée Macha Makeïeff et la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton qui a conçu des spectacles sur des images de Chantal Akerman ou des textes de Sylvia Plath et Marguerite Duras (Duras également au programme... la saison prochaine au TNP). Bref, le passage de relais paraît s’annoncer sous les meilleurs auspices. Et le “tuilage” que Christian Schiaretti s’est félicité mercredi soir lors de la présentation de saison d’avoir obtenu du ministère, c’est-à-dire la possibilité pour les deux directions de travailler ensemble pendant quelque temps, ne devrait pas être trop difficile. D’ailleurs, quand Jean-Paul Bret salue le “théâtre de création placé sous le signe de la transmission et de l'éducation” de Jean Bellorini, on a l’impression d’entendre Christian Schiaretti parler de son propre travail.

à lire également
Inflammation du verbe vivre, de Wajdi Mouawad (photo de répétition) © Pascal Gely
Habitué de la scène du TNP, Wajdi Mouawad revient à Villeurbanne avec une nouvelle pièce, dont il signe l’écriture, l’interprétation et la mise en scène, Inflammation du verbe vivre.
1 commentaire
  1. vieux caladois - 8 juin 2019

    très vieux souvenir, comme ça, pour le plaisir : les débuts de TNP avec l'immense présentation du Massacre à Paris de Marlowe (la St Barthélémy) signée Planchon et Chéreau (Péduzzi pour les décors monumentaux) : j'en ai encore le souvenir, notamment la scène inondée par 80 tonnes d'eau !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut