Lieux communs – Jardin(s) intérieur(s) © Cie TramaLuna
Lieux communs – Jardin(s) intérieur(s) © Cie TramaLuna

Spectacles gratuits : 3 compagnies de danse lyonnaises à découvrir

Parmi les 300 rendez-vous proposés dans le cadre de “Fêtons l’été !” à Lyon, la danse est bien présente. À pratiquer… ou à regarder. En suivant par exemple les pas des danseurs de TramaLuna, du collectif A/R et d’Au-delà du Bleu.

Dans le jardin du nouvel Institut franco-chinois, la compagnie TramaLuna propose ce mardi Lieux communs – Jardins intérieurs, une danse sculptée par une partition sonore spatialisée aux allures de paysage, de sons d’insectes, drones évolutifs, techno froide et minimale tissée de courtes partitions instrumentales baroques. Entre vestiges et architecture, des lignes, des matières, des trouées de lumière, des espaces à parcourir…

Mardi 10 juillet à 18h et 20h30 – Dans le jardin de l’Institut franco-chinois (2 rue Sœur-Bouvier, Lyon 5e)

Le collectif A/R s’emparera quant à lui fin juillet des 9e et 5e arrondissements avec L’Homme de la rue, un projet conçu pour l’espace d’une rue, deux danseurs et deux batteurs. Inscrivant leur danse et leur musique live dans l’espace public, le chorégraphe Thomas Demay explique : “La rue, cet axe droit, sans courbure, rectiligne, cet espace traversant traversé, lié au passage, à la rencontre, à l’exposition et parfois même à l’appréhension, est une forte source d’inspiration pour imaginer des déplacements, des situations et des actions. C’est dans le détail de l’aménagement des espaces publics que se bâtissent les conditions des pratiques corporelles urbaines, dans la relation étroite entre le sol, le mobilier, la structure des lieux et les corps en mouvement qui vont s’y inscrire. La rue m’intrigue par ces multiples facettes, par ses lignes de fuite, ses zones étroites et réservées (les trottoirs), ses axes verticaux (les façades), les ouvertures (les portes d’entrée), et encourage l’idée de jouer et déjouer cet espace connu de tous.”

Jeudi 26 juillet à 18h30 – rue Dumas (Lyon 9e)

Samedi 28 juillet à 19h – place du Petit-Collège (Lyon 5e)

En août, c’est la compagnie Au-delà du bleu qui nous donne rendez-vous, sur le terrain de basket de Gorge-de-Loup, pour L’Ivresse d’une approche, un spectacle conçu comme une performance pluridisciplinaire sur le thème de l’exploration urbaine alliant la danse, la photographie argentique et la vidéo. Le tout est accompagné de musique live, avec des supports métalliques au centre de la scénographie. Sur ce terrain de jeu, le corps en mouvement se confronte à d’autres matières que le sol d’un studio et constitue le socle de la proposition artistique qui explore le lieu et des approches différentes de la danse.

Lundi 13 août à 21h30 – Sur le terrain de basket de Gorge-de-Loup (50-52 rue Michel-Berthet, Lyon 9e)


[Article publié dans Lyon Capitale n°779 – Juillet-Août 2018]

à lire également
Passants – Final du défilé de la Biennale de la danse 2018, le 16 septembre, place Bellecour – Chorégraphie Yoann Bourgeois / CCN2-Centre chorégraphique National de Grenoble © Thanh Ha Bui
Après-coup // Dominique Hervieu a déjà offert aux Lyonnais deux pièces bouleversantes lors de cette biennale : “Passants” de Yoann Bourgeois, place Bellecour, en fin de défilé, et “31 rue Vandenbranden” de la compagnie belge Peeping Tom, interprétée par le ballet de l’Opéra de Lyon.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut