Rhône-Alpes lance une plateforme internet

Un jour il faudra lui trouver un nom moins pousse-papiers. Elle devrait ouvrir au public courant 2008. On pourra y découvrir avec les oreilles des titres enregistrés par des labels indépendants ou des autoproduits, tous styles musicaux réunis. Découvrir, écouter, télécharger, acheter en ligne des places de concerts, trouver des informations pour professionnels ou particuliers. Le service sera disponible sur internet, par des bornes interactives, ou sur téléphone mobile. Cinq mille titres sont prévus au catalogue dès cette année et quinze mille à l'horizon 2012. La région met 30 000 euros sur la table pour aider le projet à démarrer, mais prévoit un autofinancement de 90 % d'ici quatre ans. Ambitieux. Il s'agit d'assurer un fonctionnement de 350 000 euros par an avec sept salariés. Pour Rhône-Alpes, c'est l'aboutissement d'une politique de soutien aux musiques actuelles qui commence par la création, puis les concerts, la production et maintenant la diffusion " phonographique ". Cette politique, qui semble unique en France, veut répondre à l'effondrement du marché du CD-DVD dans les circuits traditionnels. Elle favorise les petits labels, plus à l'écoute des émergences artistiques que les majors.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut