PRIVILEGES D'ARTISTES

Deux siècles plus tôt, le premier consul Bonaparte y était proclamé président de la République italienne. La Chapelle de la Trinité fut ensuite négligée, devenant même le gymnase du lycée Ampère, avant que d'être rénovée dans les années 90. Elle accueille dorénavant des concerts de musique classique. Durant tout l'été, Pierre David a squatté cet écrin pour en faire un atelier de fortune. L'artiste connaît bien la chapelle puisqu'il a réalisé, sur commande de la ville de Lyon, un ensemble de quatre œuvres émouvantes intitulé Les rescapés et installé dans les chapelles latérales. Profitant d'un privilège que pourraient lui envier tous les artistes du monde, Pierre David a travaillé sur son nouveau projet Dormir. L'œuvre verra douze hommes, de 3 à 83 ans, gravés nus et endormis sur les plateaux dorés de tables qui seront des lits ou des tombeaux. Patrice Béghain, adjoint au maire chargé de la culture s'est prêté au jeu et fait partie des modèles. Au dessus de chaque table, douze veilleurs, parent ou enfant du dormeur, seront dessinés à même le mur et disparaîtront à la fin de l'exposition. Celle-ci se déroulera au Musée des moulages, à partir du 13 novembre, à l'invitation du metteur en scène Gilles Pastor, qui y réalisera des performances. Tout un chacun pourra goûter au bonheur esthétique qu'a vécu Pierre David puisque la somptueuse Chapelle de la Trinité sera ouverte au public lors des journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre.

La Chapelle de la Trinité, 31 rue de la Bourse. 04 78 38 09 09. www.lachapelle-lyon.org

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut