imaginez

Place aux jeunes !

imaginez ()

Théâtre, musique, danse, cirque, littérature, mode et même gastronomie débarquent aux Subsistances avec Imaginez Maintenant, un festival qui porte fièrement à sa boutonnière une belle utopie en brossant un état des lieux de la jeune création avec 150 artistes de moins de 30 ans. C’est parti pour quatre jours de spectacles et de performances non-stop dans neuf villes de France.

« Imaginez Maintenant » : non, il ne s’agit pas du nouveau slogan d’un parti politique… Car là où certains en restent aux mots, le festival de la jeune création passe à l’acte en ouvrant les portes du royaume de l’imaginaire avec « 5 cabinets de curiosités, des visions/des bulles », « 5 imaginaires, des spectacles/des mondes », « 5 temps cirque/musique » et « un marché des jeunes producteurs + un pique-nique géant ». Autant dire une flopée de bonnes raisons pour squatter les rives de Saône afin de découvrir le monde à travers le prisme de l’art et l’œil de jeunes artistes.

L’art laboratoire : du louche au cochon

imaginez ()

Quand le cirque se mêle au stand-up américain, les artistes déjantés de Subliminati Corporation font de la scène un paradis subversif et irrévérencieux dans File Tone. L’écrivain lyonnais le plus médiatisé de l’année, François Beaune, et le Collectif Ildi ! Eldi s’unissent pour un cabaret délirant suivi d’un bal karaoké, génial délire « dugommiesque » hommage à Un Homme louche.

Il n’y a qu’un pas du louche au cochon avec le cirque extravagant et assoiffé de contradictions de Nathan Israël et Volodia Lesluin qui, dans Lardesque et Groin, lorgnent du côté de ce que l’art n’aime pas voir, soit le laid, le sale, l’animal mis en regard avec la beauté, le mystère et l’humain. Les plantes font aussi leur show végétal avec le Collectif Laab, roi des murmures à l’oreille de la flore dans Pièce sonore pour montée de sève. Musiques urbaines et électro accompagnent ces joyeuses formes artistiques sonores, textiles, culinaires… Plus que la promesse d’un coup de jeune, Imaginez Maintenant est celle d’une naissance.

Imaginez Maintenant, les 4 jours de la jeune création. Du 1er au 4 juillet. www.les-subs.com

à lire également
Dans la nuit de mercredi à jeudi, Lyon a perdu l'un de ses plus anciens bouquiniste et puits de culture musicale. Emporté à 64 ans, Serge Boissat n'a jamais cessé de diffuser sa passion pour le rock au sens large et pour la bande dessinée. Son ami et fondateur de la radio libre "Radio Bellevue" en 1981, le réalisateur Jean-Claude Chuzeville, lui rend hommage.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut