Place Saint-Jean (Google streetview)

Opéra sur la place Saint-Jean avec 60 choristes venus de banlieue

Accompagnés de la troupe lyrique Voix en développement et de la mezzo-soprano Malika Bellaribi-Le Moal, 60 choristes interpréteront l'opérette de Jacques Offenbach La Presque Grande Duchesse d’environ Gerolstein, place Saint-Jean, à 19h, ce samedi.

Ils viennent de Vaulx-en-Velin, Villeurbanne, Rilleux-la-Pape, Lyon mais aussi Paris Bondy ou Créteil. Après avoir joué à la Tête d'Or hier, 60 choristes s'empareront de la place Saint-Jean, en plein coeur du Vieux-Lyon, face à la Primatiale, pour y interpréter une opérette d'Offenbach, ce samedi soir. Un évènement qui s'inscrit dans le cadre du week-end "Dialogues en humanité". La troupe lyrique Voix en développement et la mezzo-soprano Malika Bellaribi-Le Moal complèteront le plateau. Leur interprétation de "La presque Grande Duchesse d’environ Gerolstein", visera à dénoncer "les luttes de pouvoir et les difficultés pour un personnage féminin à exercer un pouvoir dont elle a hérité", selon la présentation de l'évènement. Le tout à grand renforts d'effets comiques et de détournements ludiques.

"Ce choix audacieux de présenter une opérette française correspond à un désir de faire découvrir la richesse de la musique du XIXe siècle, et de son compositeur Jacques Offenbach, explique Malika Bellaribi-Le Moal . A travers cette oeuvre, les choristes vont pouvoir explorer non seulement ma technique vocale mais aussi le théâtre". L'opérette sera suivie d'un concert de cloches "à la volée" de la cathédrale. Un repas partagé est prévu. Il sera dégusté sous les notes du piano de Gilles de la Buharaye

19heures - place Saint-Jean, Lyon 5e

Plus d'informations sur le site de la Maison des passages ou celui de Dialogues en humanité

à lire également
Daniele Rustioni dirigeant l’orchestre de l’Opéra de Lyon © Blandine Soulage
Deux productions de l’Opéra sont présentées ce mois-ci à Lyon, l’une à domicile, l’autre à l’Auditorium. Comédie exotisante (Ravel) versus parabole patriotique (Verdi) : deux salles, deux ambiances…
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut