Nouvelle Vague à l'Epicerie Moderne

Deux artistes, Marc Collin et Olivier Libaux, voulaient alors reprendre des classiques de la new wave en version bossa nova. Le nom du projet, hommage au courant cinématographique des années 60, est également un clin d'œil à ces deux genres musicaux, " new wave " et " bossa nova " signifiant plus ou moins " nouvelle vague " respectivement en anglais et en portugais. Tout un concept porté de bien belle manière en 2004 sur un premier album éponyme plutôt réussi. Deux ans plus tard, le duo récidive. Dans Bande à part, les titres post punk du début des années 80 sont réarrangés à la sauce caribéenne, période 1940-1970. Ce n'est pas non plus du reggae façon Kingston, mais sa coule comme du sirop, rendant le tout plutôt inoffensif a contrario des morceaux originaux.
Nouvelle Vague, le 9 octobre à l'Epicerie Moderne

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut