Les trois apôtres

Ils sont accompagnés (enfin : accompagnés....) par un DJ à la ramasse : DJ Arivpa. Ils viennent du Bugey et revendiquent leurs racines rurales " on mange de la salade " et autres herbes. Pour le reste, c'est du rap dans le genre ravageur, malpoli et irrespectueux : " Je suis beauf, je suis tombé dedans quand j'étais petit ". Avec de sentence définitives " Le rap finira chez Drucker ". Et une lucidité qu'on ne trouve que chez les vrais buveurs de bière " On est des malades, on est des fous ! ". Bref, dans l'esprit des Pogue et de Soldat Louis, mais en rap. Pour peu qu'ils s'en donnent la peine, ces trois-là (enfin : ces quatre, s'ils tiennent vraiment à garder ce DJ) pourraient bien faire un bout de chemin sympathique. Trois apôtres qui ne risquent pas de faire du mal à l'eau bénite. Découverts à Tout Bout d'chant en scène tremplin.

Pierre Gandonnière

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut