Gabriel Kahane © Josh Goleman // Carte du Lake Shore Limited © CC BY-SA 4.0
Gabriel Kahane © Josh Goleman // Carte du Lake Shore Limited © CC BY-SA 4.0

L’Amérique de Trump en musique et en images au théâtre de la Croix-Rousse

Au lendemain de l’élection présidentielle de 2016, l’inventif musicien américain Gabriel Kahane a sillonné en train les États-Unis à la rencontre de cette Amérique qui avait voté Trump. Il en a tiré “Book of Travelers”, poignant portrait en chansons des compatriotes croisés au hasard des kilomètres et d’un pays décomposé, qu’il présente à Lyon cette semaine.

Gabriel Kahane n’aura pas attendu que l’album concept, particulièrement en vogue dans les années 1970, redevienne un peu à la mode pour en faire sa marque de fabrique. Qui plus est, lui donne même depuis longtemps dans le high concept, sorte de version premium du concept qui circonscrit l’ensemble d’une œuvre : depuis au moins Craigslistslieder, album sorti en 2006 dont les chansons sont tirées de petites annonces du célèbre site Internet américain (de petites annonces, donc) Craig’s List. Depuis, l’auteur-compositeur-chanteur-pianiste-arrangeur a publié notamment le magnifique The Ambassador en 2016, pour lequel il s’était produit à Lyon cette même année, hommage cartographique à quelques lieux emblématiques de l’histoire souterraine de Los Angeles. Quant à l’idée de son dernier disque conceptuel en date, Kahane n’a pas eu à aller la chercher bien loin : elle lui est un peu tombée dessus comme une armoire normande. C’est en effet la commotion et la confusion intellectuelle créées par l’élection – surprise, il faut bien le dire – de Donald Trump qui a conduit dès le lendemain le musicien à sauter dans un train, une valise à la main mais délesté de toute fanfreluche technologique type ordinateur portable ou smartphone. L’idée : partir à la rencontre de ses congénères, en se déconnectant de sa vie, se reconnecter à son pays pour tenter de comprendre.

Portraits au fil du rail

Le 9 novembre 2016, Gabriel Kahane embarque à Penn Station à bord du Lake Shore Limited, qui relie New York à Chicago. Première étape d’un périple de treize jours et 8 980 miles (environ 15 000 km) à travers les États-Unis. Là, dans le confinement du train, dans la distribution aléatoire des compagnons de repas au wagon-bar, Kahane recueille non pas des témoignages mais des récits de vie, aussi divers que les visages que prend le paysage américain d’un État à l’autre. Puis, du carnet de bord qui en ressort, tire des chansons auxquelles il mêle sa propre histoire familiale.

Par la grâce de la voix

Le tour de force Book of Travelers c’est de faire surgir en piano-voix – genre qui peut s’avérer facilement ingrat – une œuvre incroyablement vivante par la seule grâce de la voix ultrasensible de Kahane et d’arrangements de piano de très haut vol, reposant exclusivement sur un talent et une finesse pianistique hors norme qui combinent la simplicité mélodique de la tradition folk, l’exigence expérimentale de la musique contemporaine (à l’œuvre, par exemple, sur une chanson comme October 1, 1939) et l’élégance du music-hall. De fait, le seul piano du musicien donne parfois l’impression de sonner comme un orchestre, de la même façon que la réalité abstraite de la politique laisse soudainement apparaître le contour des vies humaines qui l’ont façonnée.


Gabriel Kahane / 8980 : Book of Travelers – Vendredi 5 avril à 20h et samedi 6 à 19h30 au théâtre de la Croix-Rousse

–> Bord de scène : rencontre à l’issue de la représentation samedi

[Article extrait du supplément Culture de janvier de Lyon Capitale]

à lire également
Le grand orgue Cavaillé-Coll de l’Auditorium de Lyon © David Duchon-Doris
Très à l’honneur ce mois de juin, le grand orgue de l’Auditorium exhibera ramage et plumage à l’occasion de plusieurs concerts, notamment pour le jeune public, et du concours international Olivier Messiaen.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut