Tour passagère
© Clémence Marchand

La Tour passagère : nouveau festival lyonnais inspiré de Shakespeare

La Saône prendra-t-elle un air de Tamise ? C’est en tout cas l’idée de l’équipe du nouveau festival “La tour passagère”, qui a construit au sud de la Presqu’île un théâtre éphémère en bois s’inspirant de l’époque de Shakespeare. Au programme, 29 spectacles et beaucoup de baroque.

On vous avait déjà fait le coup des boutiques éphémères, mais là c’est bien autre chose qui se présente : pendant un mois, quelques trublions des planches et de la musique (notamment baroque) ont eu la bonne idée de quasiment nous transporter sur la Tamise. Avec une tour en bois de 12 m de haut, construite sur le modèle du théâtre de Souhwark où Shakespeare et sa troupe du Globe répétait ses œuvres, les créait… au XVIe siècle.

D’Hamlet à Broadway en passant par Farinelli

Capable d’accueillir jusqu’à 300 spectateurs, la tour “Passagère” fait rêver. Au parterre comme des deux balcons circulaires, tout le monde se sent à proximité des artistes, et le rêve devient soudain réalité puisque ce théâtre éphémère abritera en un mois pas moins de 29 spectacles !

À commencer par un Hamlet de circonstance (par la compagnie des Mille Chandelles) ou bien la pièce Les Irrévérencieux proposée par le théâtre des Asphodèles. De la musique sous toutes ses formes, baroque mais aussi cross-over avec le Broadway baroque de Lisandro Nesis, le quatuor Varèse rapprochant Piazzolla et Bach en compagnie de l’accordéoniste Philippe Bourlois, une vision des Métamorphoses d’Ovide par l’ensemble Onéiroi, le baroque’n’folk de la flûtiste Diana Baroni…

Sans oublier quelques superstars locales comme le Concert de l’Hostel-Dieu de Franck-Emmanuel Comte ou l’ensemble Boréades, qui reprend pour l’occasion son Farinelli déviant, lorgnant du côté du rock et de l’électro… Un peu (beaucoup) de folie, de poésie, de liberté : Shakespeare aurait adoré !

Festival La Tour Passagère – Du 15 juin au 15 juillet, square Delfosse, Lyon 2e. Programmation détaillée sur le site Internet du festival.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut